Une Française rapatriée de Wuhan : "Je suis soulagée de rentrer"

, modifié à
  • A
  • A
Les Français rapatriés ce dimanche seront accueillis à l'Ecole nationale supérieure des Sapeurs Pompiers d'Aix-en-Provence.
Les Français rapatriés ce dimanche seront accueillis à l'Ecole nationale supérieure des Sapeurs Pompiers d'Aix-en-Provence. © CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
Partagez sur :
Le rapatriement des Français de Chine se poursuit, en pleine épidémie de Coronavirus. Une étudiante française de Wuhan témoigne sur Europe 1 : "Je redoutais beaucoup la quarantaine, mais maintenant je me dis que ça va bien se passer."
TÉMOIGNAGE

Les premiers Français rapatriés de Chine, en pleine épidémie de coronavirus, sont arrivés vendredi dans les Bouches-du-Rhône. D’autres vols vont suivre, dont un qui a décollé samedi soir. Amélie Chapalain, étudiante à Wuhan, fait partie de ces rapatriés.

"J’ai hésité à rentrer, mais je préfère pour rassurer ma famille, plus que moi-même. Le manque d’informations est un peu stressant, mais je suis soulagée de rentrer. On sait qu’une fois arrivés à l’aéroport il y aura des tests médicaux, et c’est tout ce qu’on sait", témoigne-t-elle au micro d’Europe 1.

"J’espère qu’on aura le wi-fi"

La jeune femme sera, comme tous les rapatriés, placée en quarantaine pendant deux semaines dans les Bouches-du-Rhône. "Je redoutais beaucoup la quarantaine, mais maintenant je me dis que ça va bien se passer. Au début je me disais que ce serait long 14 jours. J’espère qu’on aura au moins le wi-fi pour contacter la famille et pour se distraire, parce que j’imagine qu’il n’y aura pas grand-chose à faire", se demande-t-elle.

"Apparemment il y a très peu de Français, j’étais la première Française à s’inscrire, il y a toutes les nationalités et pas que des Européens. A côté de moi il y a une Mexicaine, et il y a aussi des Mauriciens", raconte l’étudiante. Les premiers rapatriés français sont actuellement confinés dans un centre de vacances à Carry-le-Rouet, à une trentaine de kilomètres de Marseille. Selon les informations du JDD, les Français rapatriés ce week-end devraient être accueillis à Aix-en-Provence.