Une croix gammée sur une stèle en hommage à Simone Veil près de Nancy

  • A
  • A
Simone Veil a été déportée avec sa mère et sa sœur à l'âge de 15 ans dans le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau.
Simone Veil a été déportée avec sa mère et sa sœur à l'âge de 15 ans dans le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau. © BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :
Une stèle érigée à Vandoeuvre-lès-Nancy en hommage à Simone Veil a été taguée d'une croix gammée, qui a rapidement été effacée. Une enquête a été ouverte. 

Une croix gammée a été peinte sur une stèle érigée en hommage à Simone Veil, grande figure européenne et rescapée d'Auschwitz, à Vandoeuvre-lès-Nancy en Meurthe-et-Moselle, a rapporté vendredi la mairie de cette commune au sud de Nancy. Cette croix gammée, symbole nazi, a été découverte peinte en noir vendredi matin sur une stèle en granit, qui avait été inaugurée en 2018 sur une place renommée en hommage à Simone Veil, a souligné le maire de Vandoeuvre, Stéphane Hablot, confirmant une information de L'Est Républicain.

Enquête ouverte

Une plainte a été déposée et une enquête ouverte. Les services techniques de la métropole de Nancy ont rapidement effacé le tag. "On n'attaque pas les gens sur leurs origines, c'est inadmissible, c'est un crime, on ne peut pas faire ça", s'est indigné Stéphane Hablot. Le maire de Nancy, Laurent Hénart, a souhaité dans un communiqué "que le ou les auteurs de cet acte odieux soient rapidement appréhendés et sévèrement punis".

Dans un contexte général de regain d'actes antisémites en France, des croix gammées avaient été découvertes en février sur deux boîtes aux lettres parisiennes décorées avec des portraits au pochoir de Simone Veil, déportée avec sa mère et sa sœur à l'âge de 15 ans dans le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau. A Nancy, un tag antisémite attaquant la première présidente du Parlement européen et promotrice des droits des femmes avait aussi été retrouvé mi-mars.