Un redressement de l'Urssaf à 14.000 euros pour un chef étoilé... qui mangeait dans son restaurant

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
D'après l'Urssaf, Arnaud Bloquel, chef de deux restaurants gastronomiques en Guadeloupe, aurait dû déclarer tous les repas pris dans ses cuisines depuis trois ans. 

Une histoire à peine croyable. Arnaud Bloquel, chef de deux restaurants gastronomiques en Guadeloupe, a reçu une demande de redressement de quelque 14.000 euros de l'Urssaf... pour avoir mangé dans son propre restaurant.

"Après une visite de routine, le fonctionnaire me demande où j'ai l'habitude de manger", raconte le "chef de l'année 2019" pour la zone Antilles-Guyane du célèbre guide Gault et Millau, sur le site de l'Hotellerie Restauration. A la fameuse question des inspecteurs, Arnaud Bloquel répond presque naïvement : "au restaurant, bien sûr", où il passe toutes ses journées. Des repas qu'il aurait dû déclarer. Problème, pour redresser la situation, le fonctionnaire se base sur le prix moyen du couvert de sa table gastronomique... soit 107€ !

Pâtes au beurre

L'équivalent du menu en 5 services avec ses langoustines, sa côte de bœuf marinée et autre bouillon corsé. Sauf qu'Arnaud Bloquel se contente toujours de plats simples, précise-t-il, en général des pâtes au beurre. "On garde les produits nobles pour les clients", tente-t-il d'expliquer. L'administration lui réclame, quoiqu'il en soit, 14.000 euros pour les trois dernières années... 

Europe 1
Par Pierre Herbulot édité par Laetitia Drevet