Tourisme : "On voit une revanche des campagnes", assure le directeur général d'Airbnb

  • A
  • A
Les campagnes françaises sont prisées des touristes cet été (photo d'illustration) 3:17
Les campagnes françaises sont prisées des touristes cet été (photo d'illustration) © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :
Invité de la matinale d'Europe 1, Emmanuel Marill​, directeur général d'Airbnb, est revenu sur les choix de vacances des Français. Il explique que ceux qui ont choisi de rester en France "n'ont pas envie de s'entasser sur le littoral" et veulent "redécouvrir" le pays.
INTERVIEW

Avec le coronavirus, beaucoup de Français ont dû revoir leurs plans de vacances. En raison de la propagation encore importante du virus, nombreux sont ceux qui ont abandonné l'idée de partir cet été aux États-Unis ou en Asie du Sud-Est. Mais rien ne les empêche de partir en vacances en France ! Et depuis la fin du confinement, paradoxalement, le nombre de réservations sur la plateforme Airbnb est en hausse. "Entre le 15 juin et le 15 juillet, on a vu une augmentation très sensible de nos réservations et notamment celles des Français pour voyager en France. C'est près de 70% de croissance par rapport à l'année dernière à la même époque", affirme au micro d'Europe 1 Emmanuel Marill​, directeur général du groupe.

Une hausse des réservations

"On voit vraiment une revanche des campagnes, du tourisme de l'intérieur en France", analyse-t-il, prenant l'exemple de départements comme l’Ardèche, la Dordogne, les Vosges ou la Haute-Savoie qui ont "la plus forte croissance par rapport à l'année dernière à la même époque". De là à y voir un désintérêt des Français pour les plages de la mer Méditerranée ou de l'océan Atlantique ? "Les Français qui ont choisi de rester en France cette année et qui seraient probablement partis à l'étranger n'ont pas envie de s'entasser sur le littoral", répond Emmanuel Marill.

"On a un pays magnifique, les Français vont y passer leur temps cet été"

"Ils ont envie de redécouvrir la France à leur manière, de manière un petit peu isolée, en allant dans des endroits dont ils ont entendu parler et qu'ils ne connaissent pas", explique le directeur général d'Airbnb. D'ailleurs, il y a quelques semaines, la plateforme et l'Association des maires ruraux de France (AMRF) s'étaient associés pour sélectionner des "villages secrets". "Le but n'était pas forcément d'envoyer énormément de monde dans ces villages mais de montrer qu'il y a des choses inouïes et un patrimoine incroyable à redécouvrir (...) On a un pays magnifique, les Français vont y passer leur temps cet été", justifie le délégué général du groupe. 

Et pour partir en vacances, il n'est pas encore trop tard. Avec les coronavirus, les habitudes des utilisateurs d'Airbnb ont changé : "les réservations sont majoritairement faites 24 heures ou 36 heures avant le jour J, alors que généralement, les réservations pour l'été étaient faites entre avril et mai", conclut Emmanuel Marill.

Europe 1
Par Ariel Guez