Tourisme de proximité : dans le Jura, "on a des taux d'occupation historiquement élevés"

  • A
  • A
Jura, tourisme 3:12
Le directeur de Jura tourisme a évoqué des chiffres de fréquentation historiquement hauts dans les hôtels du département. © SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :
À défaut de pouvoir partir à l'étranger, les Français semblent enthousiastes à l'idée de découvrir leurs régions. Invité d'Europe 1 samedi, le directeur de Jura tourisme, Jean-Pascal Chopard, a évoqué des chiffres de fréquentation qu'il qualifie d'historiquement hauts dans les hôtels du département.

Si la Corse et la Bretagne ont toujours été des destinations fréquentées durant l'été, d'autres régions parviennent à tirer leur épingle du jeu pour ces vacances rendues si particulières par l'épidémie de Covid-19. Les forêts de la Creuse, les petits villages de Corrèze, les plateaux de l’Aveyron font sensation, tout comme les cascades et lacs du Jura. Au micro d'Europe 1 samedi, le directeur de Jura tourisme, Jean-Pascal Chopard, a parlé d'une fréquentation inédite des gîtes et hébergements chez l'habitant dans le département : "On a des taux d’occupation historiquement élevés, 100% sur les deux dernières semaines de juillet et les deux premières d’août", a-t-il déclaré.

L'été semblait incertain, mais beaucoup de régions constatent un "rush" vers la campagne et la montagne. Mais ce qui fait la singularité de cet été 2020, c'est la sur-représentation des Français parmi les touristes. Selon Jean-Pascal Chopard, les "clientèles nationales" soutiennent l'activité touristique. Surtout, ces visiteurs viennent aussi bien des départements voisins du Jura que de régions plus éloignées comme le Nord ou la région parisienne. "[Ils] ont vu dans le Jura l’opportunité d’une destination accessible, avec une nature préservée sauvage, une forme de tourisme authentique", s'enthousiasme-t-il.

Les touristes étrangers également de retour

Mais le directeur de Jura tourisme affirme également que les touristes étrangers ont récemment fait leur retour aux côtés des Français, durant les deux dernières semaines du mois de juillet. "On a vu revenir pas mal de clientèles étrangères, hollandaise et allemande, qui sont venu conforter cette fréquentation."

Rappelant le coup subit par l’hôtellerie-restauration lors du confinement, Jean-Pascal Chopard partage sa joie de voir l'activité reprendre : "Aujourd’hui, on est très satisfait de voir les consommateurs revenir sur ces formes d'hébergement à la nuitée et sur des courts séjours également. C'est un élément très positif."

Europe 1
Par Antoine Cuny-Le Callet