TÉMOIGNAGE EUROPE 1 - Thérapies de conversion : "Le pasteur a dit que j'étais possédé par le démon de l'homosexualité"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Dans le cadre d'une enquête sur les thérapies de conversion, Europe 1 a rencontré Kaylé. Le jeune homme a été l'une des victimes de plusieurs tentatives "d'affaiblir le démon de l'homosexualité en lui". 
TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Pendant cinq ans, on a essayé de le "guérir" de son homosexualité. Alors que deux députés viennent de lancer une mission parlementaire pour faire interdire en France ces thérapies de conversion qui évoquent des pratiques d'un autre temps, Europe 1 a retrouvé Kaylé, l'une des victimes de ces thérapies, qui ont l'habitude de passer sous les radars médiatiques. Il a bien voulu raconter comment les pasteurs ont essayé "d'affaiblir le démon de l'homosexualité" qui était en lui. 

"On m'empêchait de dormir, puis par la suite de manger et de boire pendant un, deux, ou trois jours"

"A l'âge de sept ans, ma mère m'a surpris en train d'embrasser un garçon que j'avais fait venir dormir chez moi. Elle l'a confié à son pasteur qui en a tout de suite déduit que j'étais possédé par le démon de l'homosexualité. Et leur but était d'affaiblir ce démon pour qu'il quitte mon corps. C'est-à-dire que tous les weekends, j'allais faire des veillées de prières à l'église, entre minuit et 6 heures du matin. On m'empêchait de dormir, puis par la suite de manger et de boire pendant un, deux, ou trois jours".

"Suite à ces périodes de jeûnes, ils faisaient des exercices sur moi. Le jour qui m'a le plus marqué était celui où il y avait un pasteur 'latino'. Je fais un pas dans l'église et tout de suite, il crie dans son micro que j'ai le démon de l'homosexualité en moi. Il me dit d'avancer devant tout le monde, me déshabille, me met nu, me verse du sel sur le corps, et prie. Ça a duré cinq bonnes minutes,  j'étais comme ça, nu devant tout le monde..."

Europe 1
Par Justin Morin, édité par Ugo Pascolo