Soupçon de fichage illégal par Monsanto : ouverture d'une enquête judiciaire

, modifié à
  • A
  • A
Le géant Monsanto est épinglé par une enquête dénonçant un "fichage illégal" de personnalités, en raison notamment de leur opinion sur le glyphosate.
Le géant Monsanto est épinglé par une enquête dénonçant un "fichage illégal" de personnalités, en raison notamment de leur opinion sur le glyphosate. © JULIETTE MICHEL / AFP
Partagez sur :
Le parquet de Paris a annoncé vendredi soir l'ouverture d'une enquête judiciaire au lendemain des révélations du Monde et France 2 sur le fichage illégal de personnalités qu'aurait réalisé Monsanto.

Vendredi, le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une enquête sur des soupçons de fichage illégal, réalisé par Monsanto, de personnalités à propos de leurs positions sur le glyphosate

Plusieurs délits visés par l'enquête

L'ouverture de cette enquête fait suite à la plainte déposée le 26 avril par le journal Le Monde et un de ses journalistes, qui figurait dans les fichiers incriminés, a précisé le parquet de Paris. L'enquête préliminaire vise les délits de "collecte de données personnelles par un moyen frauduleux, déloyal ou illicite", "enregistrement de données à caractère personnel sensible sans l'accord de l'intéressé et transfert illicite de données à caractère personnel" et de "traitement automatisé de données personnelles sans déclaration préalable à la CNIL".

Le parquet a annoncé avoir ouvert cette enquête vendredi après-midi au lendemain de la révélation de ces pratiques dans le quotidien Le Monde et une enquête de France 2. Les investigations ont été confiées à la brigade de répression de délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne.