Séismes à répétition en Savoie : "Ça va crescendo"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le secteur de la Maurienne, en Savoie, a enregistré 140 secousses en 40 jours. S'ils n'ont pas engendré de dégâts, ils inquiètent les habitants qui peinent à s'habituer. 
REPORTAGE

La terre tremble dans la vallée de la Maurienne. Beaucoup. Pas moins de 140 secousses ont été recensées en 40 jours, d'après les informations enregistrées par le laboratoire Sismalp, chargé de l'observation de la sismicité dans les Alpes. Il s'agit d'un "essaim sismique", pour reprendre la terminologie scientifique. Le plus violent s'est produit samedi soir avec une magnitude de 3,8 sur l'échelle de Richter. Si aucun dégât n'a été constaté sur place, des mesures de sécurité ont tout de même été données à la soixantaine d'habitants du village, gagnés pour certains par la peur.

"Depuis fin août, ça n'arrête pas". Notre correspondant s'est rendu à Montgellafrey, commune particulièrement touchée par ces tremblements à répétition. Il y a rencontré Martine et Jean-Charles, un couple encore réveillé dans la nuit de vendredi à samedi par la plus forte de ces secousses. "Ça vibre énormément. J'ai dit 'Ça y est, tous les carreaux vont casser'. Et le bruit, c'est comme un orage qui vient de loin. Cette fois-là, c'était vraiment impressionnant", se souvient Martine. "Depuis fin août, ça n'arrête pas. Tous les deux jours, il y en a, et ça va crescendo", ajoute-t-elle.

Cinq nouveaux capteurs installés. "Tout le monde se pose des questions", réagit Yves, un autre habitant du village. "On ne se prépare pas à de nouvelles secousses, on verra. Ça fait un sujet de conversation le lendemain quand on se croise entre villageois", s'en amuse-t-il, plus détendu.

Si les sismologues se disent incapables de prévoir l'évolution de ces secousses, en augmentation depuis deux ans, cinq capteurs ont été installés dans la vallée. L'objectif est de surveiller et comprendre le phénomène.

Europe 1
Par Rémy Pierre avec B.P.