Prime à la conversion, prix de l'électricité, du gaz...ce qui change en ce 1er août

, modifié à
  • A
  • A
Parmi les mauvaises nouvelles de ce 1er août, une hausse de 1,23% des tarifs de l’électricité pour les particuliers
Parmi les mauvaises nouvelles de ce 1er août, une hausse de 1,23% des tarifs de l’électricité pour les particuliers © DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :
Parmi les nouveautés appliquées dès ce 1er août, la hausse du prix de l'électricité, la baisse du prix du gaz, et une prime à la conversion moins avantageuse.

Nouvelle prime à la conversion, hausse du prix de l’électricité et baisse de celui du gaz, mais aussi meilleur encadrement du démarchage téléphonique...Tour d'horizon de ce qui change au 1er août 2019. 

Une nouvelle prime à la conversion moins avantageuse

Depuis ce jeudi, changer votre veille voiture pour un modèle plus récent et plus propre peut s’avérer moins rentable qu’auparavant. La prime à la conversion, mise en place pour inciter les Français à remplacer un véhicule ancien par un véhicule moins polluant, a en effet été revue à la baisse.

Ces primes, moins généreuses, ne seront désormais versées que pour l’achat de véhicules plus propres que jusqu’à présent. Elles seront également concentrées en priorité sur les ménages modestes. Le droit à la prime s’appuie désormais sur le revenu fiscal de référence qui apparaît sur l’avis d’imposition. Ce qui aboutit au fait que la moitié des ménages les plus riches ne peuvent plus y prétendre. Pour savoir si vous pouvez prétendre à cette nouvelle prime, le gouvernement a mis en place un site sur lequel il est possible de faire une simulation. 

L'électricité subit une nouvelle hausse

Après une hausse record de 5,9% au 1er juin, le tarif de l'électricité augmente à nouveau de 1,23% pour les particuliers et 1,10% pour les entreprises. Une augmentation qui doit notamment servir à financer les réseaux de distribution de l’électricité. 

Le gaz une nouvelle fois à la baisse

A contrario, après une première baisse de 6,8% au 1er juillet, le prix du gaz continue de chuter. En moyenne, les tarifs réglementés vont baisser de 0,5% à compter de ce jeudi. Ces nouveaux tarifs sont appliqués à 4,5 millions de foyers. 

Le démarchage téléphonique mieux encadré

Dès ce jeudi, l'Arcep interdit l'usage des numéros commençant par 01 à 05 en dehors des frontières françaises. Idem pour les systèmes automatisés dont les numéros commencent par 06, 07 ou encore 09. Cette mesure a pour but de mieux encadrer le démarchage téléphonique. Comme le rappelle Le Figaro, de nombreuses entreprises installées à l'étranger modifiaient leur numéro pour faire augmenter leur taux de réponse. Ce n'est donc désormais plus possible.