Pollution à l'ozone : circulation différenciée lundi à Paris, Strasbourg, Lyon et en Isère

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
A Paris, Strasbourg, Lyon et dans le département de l'Isère, seuls les véhicules les moins polluants pourront circuler lundi, en raison d'un pic de pollution à l'ozone.

Le pic de pollution à l'ozone qui touche notamment l'Île-de-France, la vallée du Rhône et l'Est du pays devrait se poursuivre lundi sous l'effet de la canicule. Ainsi, la circulation différenciée est mise en place à partir de lundi à Paris, Strasbourg, Lyon ainsi qu'en Isère. 

A Paris. En Île-de-France, la qualité de l'air devrait être particulièrement mauvaise lundi, avec des niveaux d'ozone compris entre 190 et 220 microgrammes/m3 en moyenne horaire, selon Airparif. Il s'agira du 12e jour de dépassement du seuil d'information depuis début juillet pour la région parisienne. Le préfet de police a ainsi "décidé de mettre en place la circulation différenciée sur le territoire métropolitain couvrant tout le périmètre compris à l'intérieur de l'A86" (autoroute circulaire en proche banlieue). Les véhicules Crit'air 4 et 5 sont ainsi interdits de circulation lundi et jusqu'à nouvel ordre. Mais en cas de départ en vacances "les agents chargés du contrôle feront preuve de discernement", a précisé la mairie. Depuis samedi, la vitesse maximale a été abaissée de 20 km/h sur les autoroutes et nationales franciliennes.

A Strasbourg. La préfecture du Bas-Rhin a annoncé également la mise en place lundi d'une circulation différenciée, interdisant aux véhicules les plus polluants de rouler dans Strasbourg et les alentours, en raison de la poursuite d'un épisode de pollution à l'ozone. "Le maintien pour le troisième jour consécutif des niveaux de pollution atmosphérique ozone dans le département du Bas-Rhin appelle la mise en place de la circulation différenciée sur les 33 communes de l'Eurométropole de Strasbourg", est-il expliqué. Seuls les véhicules "équipés de vignettes vertes (électriques), de vignettes 1, 2 ou 3" pourront se déplacer dans Strasbourg et les communes autour, les véhicules de classes 4 et 5, plus polluants, seront interdits. Cette mesure entrera en vigueur lundi à 06h. Depuis le début de l'épisode de pollution, Strasbourg propose des tarifs réduits pour les transports en commun et la location de vélos de la ville.

En Isère. La préfecture de l'Isère a annoncé à son tour dimanche le passage en vigilance rouge pour les concentrations d'ozone dans l'ensemble du département et l'instauration de la circulation différenciée à partir de lundi matin. "A compter de lundi 05h, seuls les véhicules disposant d'un certificat de qualité de l'air (Crit'air) sont autorisés à circuler", indique la préfecture. 

A Lyon. Le préfet du Rhône a placé également le bassin lyonnais en vigilance rouge pour les concentrations d'ozone, et instauré la circulation différenciée à partir de lundi 05h à Lyon et Villeurbanne, interdisant de rouler aux véhicules les plus polluants. Seuls ceux "affichant un certificat qualité de l'air (vignette Crit'Air) seront autorisés à circuler", précise le préfet. "Le périmètre d'application de la mesure est constitué par les voiries situées à l'intérieur des communes de Lyon et de Villeurbanne, hormis certaines voies et itinéraires", comme le périphérique Nord ou les autoroutes A6, A7 et A42. Un numéro de téléphone (0811 000 669) sera mis à la disposition des automobilistes lundi à partir de 07h. Dans le cas où la situation ne s'améliorerait pas dans un délai de deux jours, les véhicules autorisés à circuler seront uniquement ceux affichant un certificat qualité de l'air de classe "zéro émission moteur", ou de classe 1, ou de classe 2, ou de classe 3, ajoute la préfecture du Rhône.

L'ozone est un polluant dit "secondaire" né, sous l'effet du soleil, de réactions chimiques entre d'autres polluants de l'air, comme les oxydes d'azote principalement émis par le trafic routier, et les composés organiques volatiles issus notamment de l'industrie. Ce gaz, à des concentrations élevées, peut provoquer des irritations des yeux, du nez, de la gorge, des essoufflements, en particulier chez les personnes sensibles.