Pas-de-Calais : un migrant meurt en tentant de traverser la Manche

En 2021, 30 personnes sont mortes dans les eaux de la Manche (Illustration).
En 2021, 30 personnes sont mortes dans les eaux de la Manche (Illustration). © Ben STANSALL / AFP
  • Copié
avec AFP
Un jeune migrant est mort vendredi à la suite d'une tentative de traversée de la Manche avec une trentaine d'autres exilés qui ont été secourus au large de Berck dans le Pas-de-Calais, a annoncé le parquet de Boulogne-sur-Mer. En 2021, la préfecture maritime de la Manche a établi que 30 personnes ont péri dans les eaux.

Un jeune migrant est mort vendredi à la suite d'une tentative de traversée de la Manche avec une trentaine d'autres exilés qui ont été secourus au large de Berck, dans le Pas-de-Calais, a annoncé le parquet de Boulogne-sur-Mer. La victime, un homme d'une vingtaine d'années, est a priori de nationalité soudanaise, a précisé le parquet, qui a ouvert une enquête contre X pour homicide involontaire.

Un bilan de 30 morts et quatre disparus en 2021

Il s'agit du premier décès de migrant dans la Manche de l'année. Le bilan de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord pour 2021 fait état de 30 morts et 4 disparus, dont 27 migrants décédés le 24 novembre lors du naufrage de leur embarcation au large de Calais , le pire drame survenu sur cette voie migratoire.

Selon le parquet, 32 personnes qui tentaient la traversée vendredi avec la jeune victime ont pu être secourues "saines et sauves", mais en état d'"hypothermie". D'après une source proche de l'enquête, les migrants se trouvaient sur "un canot semi-rigide". Ils pourraient avoir été piégés par la marée, certains d'entre eux ayant été retrouvés sur des bancs de sable.

Les traversées de la Manche à bord de petites embarcations ont atteint en 2021 un nombre record, à plus de 28.000 personnes, selon l'agence de presse britannique PA. Le phénomène, qui s'est fortement développé depuis 2018 face au bouclage du port de Calais et d'Eurotunnel, que les migrants empruntaient en se cachant à bord de véhicules, empoisonne les relations entre Londres et Paris.