La Réunion aussi touchée par la panne des numéros d'urgence : "C'était vraiment le bordel"

, modifié à
  • A
  • A
L'impossibilité de joindre les urgences a suscité des angoisses. 1:39
L'impossibilité de joindre les urgences a suscité des angoisses. © Pixabay
Partagez sur :
La panne des numéros d'urgence a laissé de nombreuses personnes dans l'incapacité de passer des appels importants. À la Réunion, Adeline a assisté à une bagarre devant chez elle sans pouvoir prévenir les services compétents, tandis que Bernard, un ambulancier de garde, raconte le désordre causé par cette panne. 

Les retombées de la panne géante qui a touché les numéros d’urgence se poursuivent. Le problème technique général qui a débuté mercredi soir après un problème technique touchant l’opérateur Orange a empêché de nombreuses personnes de joindre le Samu ou la police, parfois, pendant plusieurs heures. Et la panne a aussi touché l'Outre-Mer, comme à la Réunion, où les services d'urgence ont longtemps été paralysés. 

Adeline, une habitante, a vu une bagarre éclater devant chez elle, mais elle n’a pas réussi à joindre ni la police ni la gendarmerie. Elle raconte à Europe 1 l'inquiétude dans laquelle elle était. "Il y avait un conflit entre deux femmes", explique-t-elle. "Ça n'arrêtait pas de crier dans tous les sens, ça a commencé à se bagarrer. Alors j'ai dit à ma mère que j'allais appeler les flics. J'ai essayé avec le téléphone de ma mère, le fixe, et rien ne marchait... Je me suis dit que s'il nous arrivait vraiment quelque chose de grave, on ne pourrait rien faire."

Orange Réunion reste en phase d'observation

Même étonnement pour Bernard, un ambulancier de garde mercredi soir. Ce soir-là, aucun appel de l'hôpital et donc aucun rapatriement de patients à domicile. Surpris par le calme inhabituel de son téléphone, il est allé directement aux urgences. "On attendait les appels des urgences. Ca ne sonnait pas, et pour nous, il n'y avait pas de malades", raconte-t-il. "J'étais aux urgences vers 20 heures, et j'entendais la secrétaire qui me disait qu'il était impossible de joindre les ambulanciers. C'était vraiment le bordel." Et de décrire "des patients sur des brancards toute la nuit, en attente jusqu'au matin quand les lignes ont été déverrouillées.

Depuis, aucun nouvel incident n'est à déplorer, mais Orange Réunion reste en phase d'observation et des numéros alternatifs sont toujours en service, si besoin. 

Europe 1
Par Charles Luylier, édité par Antoine Terrel