Paix, fraternité, guerre au Yémen : le pape François a prononcé la prière de l'Angélus

  • A
  • A
Pape François prière de l'Angélus 1:38
Le pape François a prononcé la traditionnelle prière de l'Angélus depuis la bibliothèque du Vatican. © AFP PHOTO /VATICAN MEDIA
Partagez sur :
Depuis la bibliothèque du Vatican, le pape François a prononcé la traditionnelle prière de l'Angélus, encadré par un sapin et une crèche de Noël. En pleine période de crise sanitaire, "il est temps de se sentir plus frères en prenant soin les uns des autres et de la création", a-t-il déclaré. 

C'est l'une des traditions du Nouvel An pour les catholiques. Le pape François a prononcé la traditionnelle prière de l'Angélus depuis la bibliothèque du Vatican, et non depuis l'habituel balcon donnant sur la place Saint-Pierre, pour éviter un rassemblement de fidèles en pleine crise sanitaire du coronavirus. Pour sa première apparition publique de l'année, une "douloureuse sciatique" ayant conduit à l'annulation de sa participation aux célébrations prévues jeudi soir et vendredi matin, le pape a délivré un message de paix et de fraternité, tout en demandant à chacun de prendre soin des autres, en cette période particulière.

"S'intéresser aux problèmes des autres"

"Les événements douloureux qui ont marqué le chemin de l'humanité cette année et spécifiquement la pandémie, nous enseignent combien il est nécessaire de s'intéresser aux problèmes des autres. Il est temps de se sentir plus frères en prenant soin les uns des autres et de la création", a déclaré le souverain pontife.

Cette semaine, la commission Covid créée par le pape François a d'ailleurs encouragé chacun à se vacciner pour prendre justement soin de ceux qui ne peuvent recevoir l'injection, comme les personnes immunodéprimées par exemple. Malgré le fait que le pape, âgé de 84 ans, soit considéré comme une personne à risque, le Vatican n'a pas indiqué à quelle date il pourrait bénéficier du vaccin.

Un mot pour la guerre au Yémen 

En cette Journée mondiale de la paix, le souverain pontife a également appelé à prier et à trouver des solutions au conflit au Yémen. "J'exprime ma douleur et ma préoccupation pour le déchaînement de violence au Yémen, qui entraîne la mort de victimes innocentes", a lancé le souverain pontife. "Frères et sœurs, pensons aux enfants du Yémen, sans éducation, sans médicaments, affamés."

Le pape, dans un sourire final, a souhaité une bonne année à tous et a demandé aux fidèles, comme à son habitude, de continuer de prier pour lui.

Europe 1
Par Virginie Riva, avec AFP, édité par Mathilde Durand