Ouragan Maria : dégâts estimés à moins de 100 millions d'euros en Guadeloupe

  • A
  • A
Guadeloupe Maria 1280
Le passage de l'ouragan Maria a laissé des traces en Guadeloupe. © Cedrick Isham CALVADOS / AFP
Partagez sur :

Les assureurs accepteront les déclarations de sinistres "au-delà du délai réglementaire de 10 jours à partir de la déclaration de l'état de catastrophe naturelle".

Les dégâts causés par l'ouragan Maria, qui a fait deux morts et deux disparus en Guadeloupe, sont estimés à moins de 100 millions d'euros, bien inférieurs au 1,2 milliard d'euros de dégâts à Saint-Barthélémy et Saint-Martin ravagées par Irma, a déclaré vendredi le ministre de l'Économie Bruno Le Maire. "Sur la Guadeloupe, les dégâts sont moins importants, c'est moins de 100 millions d'euros mais ça reste aussi une somme significative", a dit le ministre à l'issue d'une réunion avec la Fédération française de l'assurance (FFA).

Les assureurs mobilisés. "Toute la profession est solidaire et mobilisée pour accompagner les assurés frappés par l'ouragan Maria. En lien avec les pouvoirs publics, tout sera mis en oeuvre pour leur permettre un retour à la vie normale le plus rapide possible", a assuré de son côté le président de FFA, Bernard Spitz. En Guadeloupe, où l'état de "catastrophe naturelle" sera signé samedi, les assureurs accepteront les déclarations de sinistres "au-delà du délai réglementaire de 10 jours à partir de la déclaration de l'état de catastrophe naturelle et ce jusqu'au 30 octobre 2017", selon un communiqué de la FFA.