"On s'est dit que c'était soit un attentat, soit Redoine Faïd" : une habitante de Creil raconte l'arrestation

, modifié à
  • A
  • A
© INTERPOL / AFP
Partagez sur :
Mélissa, habitante de Creil, a assisté à l'arrestation de Redoine Faïd mercredi matin. Elle raconte sur Europe 1 qu'il n'y a eu "aucun coup de feu, rien du tout".
TÉMOIGNAGE

La cavale de Redoine Faïd a pris fin dans la nuit de mardi à mercredi, aux alentours de 4h30 du matin, à Creil dans l'Oise. Trois mois après son évasion spectaculaire de la prison de Réau, le braqueur multirécidiviste de 46 ans a été arrêté sans résistance par la police judiciaire de Versailles. Mélissa, une voisine, a assisté à l'intervention des forces de l'ordre qui "a duré même pas une heure".

Comment Redoine Faïd a été arrêté ? On vous raconte les coulisses :

"Ça s'est fait absolument sans bruit." "J'ai ouvert la fenêtre et c'est là que j'ai vu toutes les voitures de police et les hommes cagoulés. Ça s'est fait absolument sans bruit. Ils ont dit : 'On donne l'assaut.' Ils ont donné l'assaut et c'est bon, c'était fait", décrit-elle sur Europe 1. Elle assure qu'il n'y a eu "aucun coup de feu, rien du tout".

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Si elle confie qu'elle n'aurait jamais imaginé que Redoine Faïd se trouvait à quelques mètres de chez elle, Mélissa a envisagé l'hypothèse en assistant à cette scène : "Avec mon ami, on s'est dit que c'était soit un attentat soit Redoine Faïd. On y a pensé parce qu'il vit à Creil donc pour nous, c'était un peu logique qu'il reste vers Creil."

Deux armes de poing découvertes pendant l'opération. Elle "n'a pas vu sortir" Redoine Faïd mais elle sait désormais qu'il était là. Son frère, ses deux neveux ainsi qu'une femme ont été interpellés avec lui. Deux armes de poing ont également été découvertes au cours de l'opération.

Europe 1
Par Jean-Sébastien Soldaïni, édité par Grégoire Duhourcau