"On est malgré tout déçus" : les enseignants restent mobilisés malgré les promesses d’augmentation

  • A
  • A
© FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :
Le ministère de l’Education a annoncé lundi son intention de consacrer 500 millions d’euros dès 2021 à la hausse des salaires des enseignants. Sur Europe 1, le FSU salue l’engagement mais pointe le flou de cette annonce, et appelle à poursuivre la mobilisation contre la réforme des retraites.
INTERVIEW

Les enseignants seront bien augmentés à partir de 2021. Le ministère de l'Education nationale a annoncé lundi son intention de consacrer 500 millions d'euros à des hausses de salaires des enseignants dès 2021, afin de compenser les effets de la future réforme des retraites. Cette enveloppe budgétaire a été présentée lors de l'ouverture de négociations sur le sujet, qui doivent s'échelonner jusqu'à jeudi, puis reprendre fin janvier. Mais malgré cette bonne nouvelle, le FSU, l’un des principaux syndicats d’enseignants, restent mobilisés contre le projet gouvernemental.

"Il y a un engagement sur les sommes, il y a également un engagement sur le fait que des sommes supplémentaires seront ajoutées année après année", salue Benoît Teste, secrétaire général du FSU, interrogé par Europe 1. "Maintenant, on est malgré tout déçu de cette réunion, parce que nous n’avons pas eu d’éléments tangibles sur à quelles indemnités, à quels éléments de carrière seraient affectés ces 500 millions d’euros."

"On est même inquiets que ça ne concerne pas tous les enseignants, puisqu’il a été rappelé que le ministère souhaitait consacrer davantage de revalorisation aux plus jeunes", complète le syndicaliste, qui n’a pas changé d’avis quant à la réforme des retraites. "On a évidemment rappelé note opposition globale à la réforme des retraites", affirme-t-il. La FSU appelle donc à poursuivre la mobilisation alors que les discussions avec le ministère doivent continuer cette semaine.

Europe 1
Par Virginie Riva, édité par Rémi Duchemin