Norman, EnjoyPhoenix, Natoo et 60 youtubeurs mettent leurs abonnés au défi pour protéger l'environnement

, modifié à
  • A
  • A
Plus de 60 youtubeurs vont participer à ce défi pour changer ses habitudes en faveur de la protection de la planète (image de la chaîne Edeni)
Plus de 60 youtubeurs vont participer à ce défi pour changer ses habitudes en faveur de la protection de la planète (image de la chaîne Edeni) © Capture d'écran Youtube Edeni
Partagez sur :
Plus de 60 youtubeurs et autres stars d'Instagram se lancent à partir de lundi dans un défi d'un mois pour réduire leur impact environnemental et inciter leur communauté à adopter également de nouvelles habitudes.

Norman, EnjoyPhoenix, Natoo ou encore El Hadj se lancent au défi de changer leurs habitudes pour protéger l'environnement aux côtés de près de 60 autres "influenceurs" à partir du 15 novembre, dévoile Le Parisien lundi. 

"On est prêt". Dans une vidéo baptisée "On est prêt", plus de 62 youtubeurs et autres instragrameurs répartis en trois groupes, annoncent leur projet écologique. Pendant un mois, ils vont tenter de changer leurs habitudes pour réduire leur impact environnemental et inciter leurs abonnés à s'y mettre aussi.

 

 

Trois équipes, trois défis, un objectif. Ces "influenceurs" de la toile seront répartis en trois équipes avec chacune un objectif. Les uns vont changer leur alimentation, comme la star des vidéos Instagram El Hadj qui va renoncer aux steaks, saucisses et autres poulets rôtis. D'autres vont se concentrer sur la réduction de leurs déchets. La youtubeuse Hélène de la chaîne Edeni va ainsi proposer des solutions concrètes pour jeter moins de plastique. Les membres de la troisième équipe vont cesser d'utiliser leur voiture pendant tout le temps du défi. 

"On est bien plus puissant que n'importe quel média". Et pour inciter leur communauté à participer, ces créateurs de contenus qui comptent plusieurs millions d'abonnés demanderont à leurs fans d'apporter des preuves de leurs propres efforts pour faire gagner des points à leur équipe. "C'est virtuellement toute la tranche d’âge 12-25 ans qui peut être touchée", espère Eliott Lepers, l’un des coordinateurs de ce défi, interrogé par Le Parisien. "On est bien plus puissant que n'importe quel média traditionnel", renchérit de son côté El Hadj. Avec cette initiative grand public, les coordinateurs espèrent montrer l'implication des citoyens dans la protection de l'environnement.