Meurtre de Mireille Knoll : un des suspects traité pour alcoolisme

, modifié à
  • A
  • A
Le caractère antisémite a été retenu dans cette affaire par le parquet.
Le caractère antisémite a été retenu dans cette affaire par le parquet. © ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :
L'un des suspects mis en examen pour le meurtre de Mireille Knoll était sous traitement pour une addiction à l'alcool, et avait bu au moment des faits. 

Un des suspects mis en examen pour le meurtre de Mireille Knoll était sous traitement pour une addiction à l'alcool, a appris Europe 1 jeudi, confirmant une information de LCI

Plusieurs verres de porto le jour du meurtre.Yacine M., voisin de Mireille Knoll, était en outre alcoolisé au moment du drame, vendredi dernier. Il avait bu l'après-midi plusieurs verres de porto, avec le second suspect mis en examen dans cette affaire, au domicile de Mireille Knoll, dans son appartement du 11e arrondissement de Paris. Par ailleurs, Yacine M. avait déjà fait un séjour en hôpital psychiatrique, a appris Europe 1. 

Homicide volontaire à caractère antisémite. Deux hommes ont été mis en examen et écroués mardi pour "homicide volontaire" à caractère antisémite après la découverte du corps de Mireille Knoll, portant onze coups de couteau et en partie carbonisé dans son modeste appartement parisien. Les policiers privilégient la piste d'un vol ayant ciblé l'octogénaire, avant de virer au meurtre pour des raisons qui restent à éclaircir. La justice a retenu le caractère antisémite notamment parce que les deux hommes mis en examen connaissaient la religion de la victime.