Lourdes : enquête après l'incendie de l'agence de "La Dépêche du Midi"

  • A
  • A
Les dégâts de l'agence locale de Lourdes sont importants.
Les dégâts de l'agence locale de Lourdes sont importants. © Capture
Partagez sur :
Un mois après une attaque au cocktail Molotov contre l'agence locale du quotidien "La Dépêche du Midi" à Tarbes, celle de Lourdes a subi un incendie, "vraisemblablement volontaire" selon les premiers éléments de l'enquête. 

Une enquête a été ouverte samedi après l'incendie, volontaire selon les premiers éléments recueillis par les enquêteurs, de l'agence de Lourdes du quotidien régional La Dépêche du Midi, a-t-on appris de source policière.

"Vraisemblablement volontaire". L'incendie, qui s'est déclaré dans la nuit de vendredi à samedi, "est vraisemblablement volontaire", a déclaré cette source policière. "On a retrouvé du produit inflammable dans la boîte aux lettres qui est dans la porte d'entrée" de l'agence, a-t-on précisé. Selon le quotidien, "les dégâts sont importants", indique-t-il sur son site internet. Sous l'effet de la chaleur, "la vitrine de l'agence, vide à cette heure de la nuit", a notamment éclaté. Le feu a été rapidement maîtrisé par les pompiers et ne s'est pas propagé à l'ensemble de l'immeuble situé en plein centre de Lourdes, peut-on encore lire sur le site internet.

Un mois après des faits similaires à l'agence de Tarbes. "On commence l'enquête. Pour l'instant on a peu d'éléments, des enquêteurs de la police scientifique et technique sont sur place", a ajouté la source policière. Cet incendie intervient un mois après des faits similaires qui ont touché l'agence de Tarbes du quotidien régional, où une mystérieuse signature, "delta", avait été découverte, selon le quotidien. Cette même signature a été retrouvée à Lourdes. "Les similitudes dans le mode opératoire, la signature et la répétition des faits visant notre groupe de presse interpellent et sont étudiées par les policiers qui mènent l'enquête", lit-on sur le site.