Le bio, un mode de consommation qui n'est plus réservé aux seuls hauts revenus

  • A
  • A
Bio alimentation fruit légume 1:21
Alimentation bio : un mode de consommation qui n'est plus réservé qu'aux hauts revenus © ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :
Conscience écologique ou volonté de faire attention à sa santé : l'alimentation bio a progressé l'année dernière. Et si les prix sont plus élevés que dans les supermarchés traditionnels, certaines enseignes tentent de rendre accessible à tous ce mode de consommation, avec succès.
REPORTAGE

Changer ses habitudes de consommation pour préserver la planète : c'est une des raisons qui poussent chaque année de plus en plus de Français à consommer des produits bio. L'année dernière, leur consommation a augmenté de 20%, avec une progression particulièrement marquée chez les jeunes. Face à l'urgence climatique, nombre d'entres eux évoquent une prise de conscience climatique, mais aussi des inquiétudes quant à leur santé. "Je cherche à faire plus attention pour moi et pour l'environnement", résume Adrien, 24 ans.

Il en est convaincu : sa façon de consommer peut changer les choses. "J'essaie de manger avec moins de déchets, c'est plus facile dans le bio", explique le jeune homme. Dans le panier de Charlotte, 27 ans, tofu et lait de soja. Aux critiques, elle répond "bien-être". "Très honnêtement, je préfère penser à ma santé. S'ils veulent manger du Mcdo, c'est leur problème. Quitte à paraître bobo, je m'en fous complètement", plaisante-t-elle. 

Une meilleure accessibilité

Encore faut il pouvoir se l'offrir, plaisante Gérard, qui passe sans s'arrêter devant le magasin bio. "Vous connaissez la blague : quelle est la différence entre une salade bio et une normale ? 5 euros", lance-t-il. 

Mais s'il est vrai que les prix sont plus élevés, conséquence de rendements moins importants sans pesticides, il ne faut pas faire de généralités. "On a créé chez Biocoop ce qu'on appelle les 'prix engagés', une sélection de produits sur lesquels on va volontairement faire des marges très basses, afin de permettre l'accessibilité à des produits de base de la consommation", explique Jean-Maurice Desprès, le gérant de Biocoop à Boulogne-Billancourt. Une stratégie payante : l'année dernière la consommation de bio des ouvriers et employés a progressé de 20%, un record.

Europe 1
Par Pierre Herbulot, édité par Mathilde Durand