Le "batch cooking" est-il vraiment si vertueux ?

  • A
  • A
conservation alimentation 2:30
Qu'est-ce que le "batch cooking" ? © Pexels/Ella Olson
Partagez sur :
Dans l'émission de Philippe Vandel, Culture Médias, le chroniqueur Laurent Mariotte évoque cette nouvelle tendance cuisine qui enflamme les réseaux sociaux : le "batch cooking". À quoi correspond-t-elle et comment bien s'y prendre pour ne pas perdre temps et qualité des plats ?
DÉCRYPTAGE

"Métro (canapé en 2020), boulot, dodo"… Même si le télétravail a quelque peu modifié nos habitudes, il n'en demeure pas moins que nos journées de travail sont toujours aussi denses. Quand vient le moment de nous faire à dîner, la flemme nous envahit. Vous restez figé devant votre réfrigérateur, le regard dans le vide en décidant machinalement de commander chinois ou pizza pour la troisième fois de la semaine. La solution pour manger plus équilibré ? Le "batch cooking". "Cela signifie cuisiner par lots en anglais", explique Laurent Mariotte dans l'émission de Philippe Vandel, Culture Médias. "C'est donc cuisiner à l'avance. Le week-end, par exemple, on va cuisiner plusieurs plats pour les réchauffer tous les soirs de la semaine." Si cela semble prometteur, Laurent Mariotte se veut toutefois prudent. 

Une organisation quasi militaire 

Cette nouvelle tendance commence à séduire de nombreux actifs, comme en témoignent les nombreux livres de cuisine publiés sur le sujet. Mais attention, si le "batch cooking" semble être la solution de facilité, il ne faut pas se laisser avoir par les effets du marketing. "L'idée de départ est bonne", commente Laurent Mariotte. "Mais c'est plus compliqué dans la pratique, pour parler franchement. C'est quasi impossible, à moins d'être un grand pro de la mise en place, comme les chefs dans les restaurants. Car il faut tout mettre en place et planifier, ce qui prend du temps. Puis, il faut avoir tous les ustensiles, les ingrédients pour cuisiner en mode commando. D'autant plus que quand on vous dit deux heures, vous pouvez rajouter une demi-heure, trois quarts d'heure facilement parce qu'il y a du boulot."

 

Découvrez notre newsletter gastronomie

Recevez tous les dimanches à 10h notre newsletter "A table !" pour exceller derrière les fourneaux avec les recettes, conseils et trucs & astuces de Laurent Mariotte, ses chroniqueurs et ses invités.

Abonnez-vous ici

 

Ainsi, il faut bien prévoir une journée pendant le week-end pour cuisiner et faire les courses. Autre point d'alerte et pas des moindres, les aliments cuisinés en avance perdent jour après jour leurs apports. Une carotte cuisinée samedi n'apportera pas autant de vitamine C que si elle est fraîchement préparée le mercredi.

La solution ? Cuisiner à l'avance, oui mais pas pour la semaine. "Organisons-nous, mais pas trop. Déjà deux, trois jours, c'est bien. Vous faites un poisson purée aujourd'hui, vous gardez de la purée pour demain et vous faites des croquettes de pommes de terre avec le reste de purée."

Europe 1
Par Coraline Brouez