Laurent Escure (Unsa) appelle sur Europe 1 à une grève "au niveau global" mardi

, modifié à
  • A
  • A
unsa 1:07
Laurent Escure, secrétaire général de l’Unsa était invité sur Europe 1, mercredi 11 décembre. © Capture d'écran Europe 1
Partagez sur :
Quelques heures après les annonces du Premier ministre Édouard Philippe sur la réforme des retraites, Laurent Escure, secrétaire général de l’UNSA, le premier syndicat représentatif à la RATP et le deuxième à la SNCF, annonce, au micro d'Europe 1 appeler à la grève, "au niveau global", mardi prochain.
INTERVIEW

Invité sur Europe 1, Laurent Escure, secrétaire général de l’Unsa, premier syndicat représentatif à la RATP et deuxième à la SNCF, a annoncé appeler à la grève mardi prochain, quelques heures après la présentation de la réforme des retraites du Premier ministre Édouard Philippe. "L'Unsa, au niveau global, appellera à la grève, avec ses partenaires habituels du camp syndical, capables de négocier, mardi prochain", a précisé Laurent Escure.

"On appelle à une mobilisation plus forte mardi prochain"

Laurent Escure justifie cet appel par un désaccord avec "une mesure paramétrique" (dont le but est, avant tout, de faire des économies), autrement dit la mesure de "l'âge d'équilibre" de départ à la retraite, qui sera fixé à 64 ans. "On appelle à une mobilisation plus forte mardi prochain autour de cette question de la punition des salariés actuels par une mesure paramétrique dès 2022", poursuit le secrétaire général de l'Unsa.

Pour autant, Laurent Escure n'a pas affirmé inviter personnellement la CFDT à rejoindre le mouvement. "Je n'ai pas à appeler les autres à rejoindre. On se parle très souvent avec les partenaires réformistes avec lesquels on travaille", affirme-t-il. "On est en contact avec la CFDT pour rester sur une ligne syndicale et non sur des convergences de lutte. On verra ce que dira le bureau national de la CFDT". 

Peu après le discours du Premier ministre sur les retraites, l'Unsa avait appelé à "installer la mobilisation dans la durée" et à "élargir le mouvement au-delà des transports", selon le secrétaire général Unsa RATP Thierry Babec.

Europe 1
Par Tiffany Fillon