La vaccination étendue aux plus de 60 ans le 16 avril, aux plus de 50 ans le 15 mai

, modifié à
  • A
  • A
© AFP
Partagez sur :
Emmanuel Macron a promis mercredi soir que le rythme des vaccinations contre le Covid-19 allait être accéléré. La vaccination sera étendue aux plus de 60 ans le 16 avril, puis aux plus de 50 ans le 15 mai. Le chef de l’Etat a également assuré que tous les Français qui le souhaitent seraient vaccinés d’ici fin août.

"Nous mettons tous les moyens pour vacciner, vacciner, vacciner, sans répit, sans jour férié, le samedi et le dimanche comme la semaine", a martelé Emmanuel Macron mercredi soir lors de son allocution. Le chef de l’Etat a assuré que le rythme des vaccinations allait s’intensifier. "A partir du 16 avril, les premiers rendez-vous seront accordés aux personnes qui ont entre 60 et 70 ans. A partir du 15 mai, les premiers rendez-vous seront ouverts pour nos concitoyens qui ont entre 50 et 60", a-t-il déclaré.

Vaccination ouverte aux moins de 50 ans mi-juin

Dans un troisième temps, la vaccination sera ouverte "à l’ensemble des Français et les Françaises de moins de 50 ans" à la mi-juin. "Une stratégie de vaccination spécifique sera par ailleurs mise en place pour toutes les professions les plus exposées, en particulier les enseignants, mais aussi les forces de l’ordre et plusieurs autres", a également précisé le président de la République. "Nous tiendrons l’objectif que je nous ai fixé, à savoir qu’à la fin de l’été, tous les Français qui ont plus de 18 ans qui le souhaitent pourront être vaccinés", a également déclaré Emmanuel Macron.

"Nous allons progressivement devenir le premier continent en terme de production de vaccins"

Emmanuel Macron a également réagi aux critiques sur la lenteur du rythme de vaccination en France. "Nous sommes pleinement mobilisés. Il y a eu des retards, il y a eu des choses que nous avons corrigées, mais dans les semaines à revenir, nous allons encore accélérer le nombre de doses que nous obtenons et nous allons progressivement devenir le premier continent au monde en terme de production de vaccins", a-t-il indiqué.

Le chef de l’Etat a également rappelé que 1.700 centres de vaccination étaient actuellement ouverts et à disposition pour vacciner "tous nos concitoyens qui ont plus de 70 ans". Mais certains volontaires ont parfois été confrontés à des difficultés pour prendre rendez-vous ou à des listes d’attente trop longues. "J’ai demandé à l’Assurance maladie de mobiliser des équipes pour y remédier. L’ensemble des plus de 75 ans qui n’ont pas réussi à obtenir un rendez-vous seront appelés par nos services", a assuré Emmanuel Macron.

Europe 1
Par Léa Leostic