La PMA, récit d'un parcours du combattant par Salomé Berlioux

  • A
  • A
Salomé Berlioux est l'invité d'Europe 1 mercredi matin. 1:20
Salomé Berlioux est l'invité d'Europe 1 mercredi matin. © Europe 1
Partagez sur :
Déconstruire les mythes de la procréation médicalement assistée (PMA). Tout au long de son ouvrage La peau des pêches, un roman de fiction basée sur sa propre histoire, Salomé Berlioux s'est donnée cette mission. Elle et son conjoint ont suivi des procédures médicales pendant six ans dans l'espoir d'avoir un enfant. Un parcours qu'elle raconte mercredi dans la matinale d'Europe 1. 

"Aux femmes et aux hommes qui se lancent dans ce parcours, j’aimerais leurs dire essentiellement que ça risque d’être long", avertit Salomé Berlioux. Plus d’un couple sur huit consulte en raison de difficultés à concevoir un enfant, selon l’Inserm. Comme Salomé Berlioux et son conjoint. Pendant six années, ils sont passés de médecins en médecins dans l’espoir d’avoir un enfant. Elle raconte ce parcours du combattant dans un livre, La peau des pêches, présenté pour la première fois dans la matinale d’Europe 1, mercredi.

"Des années de galère"

"Parmi les mythes autour de la PMA, il y a l’idée que quand un couple n’arrive pas à avoir d’enfants, ce n’est pas grave, il va faire une procréation médicalement assistée ou adopter", raconte Salomé Berlioux. Mais c’est tout l’inverse qui se produit. Dans les deux cas, le couple en question se lance dans "des années de galère" et "des échecs à répétition", confie-t-elle.

Et l’infertilité concerne de plus en plus de Français. Selon Salomé Berlioux, elle va même "exploser dans les 50 prochaines années". Concrètement, quand sommes-nous infertiles ? Le curseur se place au douzième mois sans grossesse après des rapports sexuels non protégés, d’après l’Inserm.

Des médecins pas toujours à l'écoute

Commence alors les consultations à répétitions avec des spécialistes, "plus ou moins attentifs et empathiques", confie l’autrice du livre. Elle relate même que l’un d’entre eux a planifié ses vacances pendant des rendez-vous calés longtemps auparavant. "Vous comprenez bien que je ne vais pas caler mes vacances en fonction des règles de mes patientes", lui avait-il rétorqué. Une violence symbolique qu’elle développe tout au long d’un récit précis et presque technique.

"Il y a deux types de spécialistes : ceux qui se lancent dans la médecine comme on se lance - presque - dans une religion. Ils sont extrêmement dévoués à leurs patients. Et les autres, pour qui, sans juger leurs capacités techniques, la relation patient-médecin n’existe pas", constate Salomé Berlioux.

"Que devient une histoire d’amour faces à ces difficultés-là ?"

Et dans ce chemin vers la parentalité, ces couples sont entourés de poussettes, d’enfants et de ventres arrondies. Autant de rappels de ce qu’ils n’ont pas. "Que devient une histoire d’amour face à ces difficultés-là ?", s’interroge Salomé Berlioux.

Elle a souhaité répondre à cette question à travers son livre, une ode au couple. Les personnages de son roman, Diane et Aurélien, "doivent changer, s’adapter dans leurs projets, dans leurs espoirs, dans la compréhension de ce qu’ils sont", décrit-elle. 

Europe 1
Par Manon Bernard