"La grande majorité des élèves auront des notes définitives" demain, assure Jean-Michel Blanquer

, modifié à
  • A
  • A
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :
Le ministre de l'Éducation a évoqué jeudi soir le chiffre de "700 correcteurs" grévistes qui retiennent encore "autour de 30.000 copies" du bac.

Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a évoqué jeudi soir le chiffre de "700 correcteurs" grévistes qui retiennent encore "autour de 30.000 copies" du bac, à la veille de la publication des résultats du baccalauréat.

Tous les élèves auront leurs résultats, provisoires pour certains

"Ce soir il n'y a plus que 700 correcteurs sur 175.000 (qui sont en grève) donc ça fait 0,35% qui ont décidé de ne pas rendre leurs copies", a précisé le ministre lors d'un point presse, garantissant à nouveau que "tous les élèves de France auront leurs résultats demain" (vendredi). "Nous devons faire face à des circonstances exceptionnelles", a lancé Jean-Michel Blanquer. Le ministre a affirmé qu'"il y a un grand nombre d'académies où il n'y a pas de problème" mais les académies de "Créteil, Versailles et Toulouse" sont les plus concernées par les "troubles"

Par ailleurs, le collectif de professeurs grévistes "Bloquons Blanquer", réuni en AG jeudi à Paris, a voté la reconduite de leur mouvement de grève, retenant les copies de bac jusqu'à vendredi inclus, a constaté l'AFP. Ils se réuniront en nouvelle AG vendredi pour décider de la suite à donner au mouvement. Mais Jean-Michel Blanquer l'assure : "La très grande majorité des élèves auront une note définitive, (...) et lorsqu'il y aura des notes provisoires, la note définitive sera donnée en début de semaine prochaine en prenant en compte (...) la note la plus favorable des deux pour que personne ne soit lésé", a-t-il dit.

Pour contraindre le gouvernement à rouvrir des négociations sur les réformes du lycée et du bac qu'ils dénoncent, des professeurs avaient refusé de saisir les notes des candidats mais aussi, pour certains, de rendre les copies. Mais mercredi, le ministre de l'Éducation a mis fin aux interrogations des lycéens : si certaines notes d'examen manquaient, ce seront les notes du contrôle continu de l'année qui seront prises en compte pour compléter la moyenne.
Et si la note du bac s'avère finalement meilleure, c'est celle-là qui sera conservée.

 

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP