La France compte 100.000 réfugiés Ukrainiens sur son territoire (Illustration). 1:29
  • Copié
Guillaume Dominguez édité par Wassila Belhacine , modifié à
Plus de deux semaines après le début de la guerre en Ukraine, Le Haut Commissariat aux réfugiés recense, ce dimanche, près de trois millions de réfugiés. La France devrait compter 100.000 réfugiés ukrainiens sur son territoire dans les prochaines semaines. Le pays a-t-il les capacités d'accueil nécessaires pour ces nouvelles arrivées ?

L'escalade de la guerre en Ukraine pose la question de l'arrivée de réfugiés ukrainiens sur le territoire français. En effet, plus de 2,5 millions de réfugiés Ukrainiens sont présents en Europe. Pour la France, le chiffre devrait s'élever à 100.000 dans les prochaines semaines. Mais la France a-t-elle les capacités d'accueil nécessaires ?

30.000 solutions d'hébergement 

À l'heure actuelle, non, pas encore. Mais le gouvernement en a la volonté, et c'est d'ailleurs ce que saluent les associations d'aide aux réfugiés. Dans des circonstances normales, la France parvient à accueillir 100.000 réfugiés sur une année. Parvenir à la même capacité d'accueil en un peu plus de 15 jours requiert une certaine organisation.

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce dimanche dans les colonnes du Parisien que 30.000 solutions d'hébergement ont été identifiées pour le moment. Ce sont des logements proposés par des collectivités locales, des bailleurs sociaux et surtout en majorité des particuliers. 

10.500 Ukrainiens arrivés en France depuis le début du conflit 

Un élan de solidarité citoyenne approuvé par Delphine Rouilleault, directrice générale de l'association France Terre D'asile, même si pour elle, l'hébergement chez l'habitant n'est qu'une solution à court terme : "Il faut que les particuliers qui proposent d'accueillir des gens chez eux prennent bien la mesure de ce que ça signifie d'héberger une famille pour quelques mois", explique-t-elle.

"Nous sommes certains qu'ils ne doivent pas rester seuls dans cette démarche là. Il faut les sécuriser, mieux les former pour progressivement accompagner les familles qui sont réfugiées dans des logements citoyens vers un emploi", ajoute-t-elle.

A noter également que 10.500 Ukrainiens sont arrivés en France depuis le début du conflit, mais une majorité d'entre eux sont en transit vers d'autres pays, comme l'Espagne ou le Portugal.