INFO EUROPE 1 : L'homme qui avait escaladé la Tour Eiffel est russe

, modifié à
  • A
  • A
Cet homme aurait escaladé le plus célèbre monument parisien avec des envies suicidaires.
Cet homme aurait escaladé le plus célèbre monument parisien avec des envies suicidaires. © AFP
Partagez sur :
Selon nos informations, l'homme qui avait escaladé un pilier de la Tour Eiffel lundi est un demandeur d’asile de nationalité russe.
INFO EUROPE 1

L’homme qui a escaladé la Tour Eiffel lundi après-midi avant d’être appréhendé dans la soirée est un demandeur d’asile de nationalité russe, selon les informations recueillies par Europe 1. Cet homme, qui s’exprimait en Anglais puis en Russe, aurait escaladé le plus célèbre monument parisien avec des envies suicidaires. Il est resté suspendu dans le vide pendant plus de six heures, en se tenant debout en appui sur les barreaux de la tour juste en-dessous du troisième et dernier étage du monument. Il a été admis mardi à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police (I3P).

L'homme doit être interrogé ultérieurement

Il a finalement été maîtrisé par les pompiers et la police et doit être interrogé ultérieurement. Sur des images, on aperçoit l'homme se déplaçant lentement vers les pompiers en baudriers rouges facilement identifiables, s'accrochant à la structure métallique avant d'être accueilli par les équipes de secours déployées autour de lui. Des pompiers sont parvenus à atteindre le grimpeur en descendant en rappel depuis le troisième étage de la tour de 324 mètres et ont négocié avec lui, appuyés par la brigade de recherche et intervention de la police (BRI).

Les responsables de la Tour Eiffel vont porter plainte

Les responsables de la Tour Eiffel, qui ont dû faire évacuer et fermer le monument une bonne partie de la journée, vont porter plainte. En octobre 2017, la tour Eiffel avait déjà dû être évacuée en raison de la présence d'un jeune homme sur un pilier de la tour qui menaçait de se suicider. La police avait finalement réussi à faire renoncer le jeune homme.

 

Europe 1
Par Guillaume Biet