Incident envers un non-gréviste dans un dépôt de bus : "Nous avons transmis cette affaire au parquet", annonce la PDG de la RATP

, modifié à
  • A
  • A
© Europe 1
Partagez sur :
Mercredi dernier à Vitry-sur-Seine, un conducteur de bus a été pris à partie par certains de ses collègues grévistes alors qu'il partait travailler, avec des insultes homophobes à la clé. Catherine Guillouard, PDG de la RATP, a annoncé vendredi sur Europe 1 avoir ouvert une enquête et saisi la justice à propos de cet incident. 
INTERVIEW

C’est une image qui a marqué les esprits, et qui illustre les tensions qui peuvent survenir entre grévistes et non-grévistes, en pleine mobilisation contre la réforme des retraites. Mercredi dernier, alors qu’un conducteur de bus quittait un dépôt RATP à Vitry-sur-Seine, il a été violemment pris à partie par certains de ses collègues, qui ont entamé un chant à caractère clairement homophobe à son endroit. "Nous condamnons fermement. Nous avons ouvert une enquête et nous avons transmis au parquet cette affaire", a annoncé vendredi sur Europe 1 Catherine Guillouard, la patronne de la RATP.

"Je veux saluer le fait que l’outil de travail est respecté"

Et l'indignation est partagée, selon la PDG de la régie de transports. "Même la CGT a reconnu qu’il y avait eu des attitudes inadmissibles", a-t-elle assuré. "C’est une entreprise où le dialogue social est historiquement très fort. On se parle avec les syndicats", a également tenu à relever Catherine Guillouard.

Dans le même esprit, la patronne de la RATP a salué l'attitude globale des grévistes. "Ces images sont déplorables, de pression sur les non grévistes, mais je veux saluer le fait que l’outil de travail est respecté", a-t-elle appuyé. "Ça paraît peut-être naturel à tout le monde, mais dans l’environnement actuel, c’est quelque chose qui mérite d’être noté."