Incendie à la cathédrale de Nantes : comment va s'organiser la reconstruction

, modifié à
  • A
  • A
Après l'incendie qui a touché la cathédrale de Nantes samedi, d'importantes rénovations seront nécessaires. 1:30
Après l'incendie qui a touché la cathédrale de Nantes samedi, d'importantes rénovations seront nécessaires. © AFP
Partagez sur :
Après l'incendie qui a touché samedi matin la cathédrale de Nantes, les experts tentent à présent d'estimer l'étendue des dégâts. D'après l'architecte des bâtiments de France Pascal Prunet, la reconstruction pourrait prendre au moins trois ans... et nécessitera plusieurs millions d'euros. 
REPORTAGE

Une fois les flammes éteintes, Christophe Loeb a été l’un des premiers à entrer dans la cathédrale de Nantes. Sous les yeux de ce spécialiste en restauration des bâtiments historiques, un spectacle de désolation. "J’ai vu un orgue disparu, des sols noirs…", raconte-t-il lundi au micro d’Europe 1. Alors que les pompiers sont toujours à pied d’œuvre pour sécuriser le périmètre, les agents de la Direction régionale des affaires culturelles travaillent, eux, à mesurer l’étendue des dégâts. 

Trois ans pour la reconstruction

"On commence maintenant la phase d’urgence et on verra ensuite la phase de rénovation de l’édifice", explique Valérie Gaudard, conservatrice à la Drac des Pays de la Loire. La reconstruction prendra ensuite environ trois ans, selon Pascal Prunet, architecte des bâtiments de France. Mais un accès partiel à l’écart du chantier pourrait tout de même être mis en place d’ici là. "On peut espérer rendre la cathédrale au culte tout en gardant les zones de chantier. Mais il faut quand même du temps. C’est un bâtiment qui reçoit du public donc il faut qu’il y ait une installation de sécurité", affirme-t-il. 

Il faudra donc du temps mais aussi de l’argent. Il faut compter au minimum 5 millions d’euros pour un orgue de cathédrale et plusieurs centaines de milliers d’euros pour la verrière. Une estimation qui ne prend pas en compte la dimension historique des pertes. Sur place samedi, le Premier ministre a exprimer le souhait de voir la cathédrale reconstruite "le plus rapidement possible", ajoutant que l'Etat y prendrait "toute sa part". 

Europe 1
Par Charles Guyard, édité par Laetitia Drevet