Île-de-France : nouveau report de deux ans de l'extension de la ligne 12, annonce la RATP

, modifié à
  • A
  • A
Le chantier du prolongement vers le nord, dont le premier coup de pioche remonte à 2012, a connu de multiples reports depuis l'annonce du projet. (Photo d'illustration)
Le chantier du prolongement vers le nord, dont le premier coup de pioche remonte à 2012, a connu de multiples reports depuis l'annonce du projet. (Photo d'illustration) © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :
Le chantier de la ligne 12, commencé en 2012, n'aboutira à une mise en service qu'en décembre 2021, a annoncé mercredi la RATP. 

Le prolongement nord de la ligne 12 du métro parisien sera mis en service en décembre 2021, soit avec deux ans de retard sur le calendrier jusqu'alors prévu à cause de difficultés techniques, a annoncé mercredi la RATP. Cette ligne relie actuellement Aubervilliers, au nord-est de la capitale, à la mairie d'Issy, au sud-ouest.

Mise en service en décembre 2021. "La RATP et les entreprises du groupement piloté par Vinci Construction ont élaboré un nouveau calendrier avec une nouvelle date de mise en service : décembre 2021, hors aléas significatifs supplémentaires", a précisé la RATP dans un communiqué.

Une méthode de réalisation qui a dû "être modifiée". Le retard de l'extension de la ligne 12, soit 1,5 km supplémentaire avec la création des stations Aimé-Césaire et Mairie d'Aubervilliers, s'explique par "le changement de méthodes constructives" ainsi que par le "rephasage des travaux", selon la même source. Des problèmes dans le dispositif de maintien de congélation des sols, déjà évoqués lors du dernier report par Vinci et RATP, persistent pour la station de la Mairie d'Aubervilliers, et "la méthode de réalisation a dû être modifiée", a ajouté la régie. La connexion a en revanche pu être établie entre le tunnel et la station Aimé-Césaire.

Un chantier qui a commencé en 2012. Le chantier du prolongement vers le nord, dont le premier coup de pioche remonte à 2012, a connu de multiples reports depuis l'annonce du projet, dont un premier gros retard de deux ans en octobre 2014 pour une mise en service initialement prévue à fin 2017. En mars dernier, la RATP avait à nouveau repoussé la clôture du chantier, évoquant des difficultés techniques dans la réalisation des travaux similaires à celles annoncées mercredi. La maire d'Aubervilliers, Mériem Derkaoui, avait à l'époque dénoncé un retard des travaux "incompréhensible et inadmissible".