"Il m’arrive de me réveiller la nuit" : un ex-camarade de Samuel Paty sous le choc

  • A
  • A
1:19
© AFP
Partagez sur :
Cinq jours après l’assassinat de Samuel Paty, à Conflans-Sainte-Honorine, Europe 1 vous propose d’écouter le témoignage exclusif de l’un de ses anciens camarades de classe encore sous le choc. Les deux hommes avaient passé leurs trois années de lycée ensemble, au cours desquelles ils étaient très proches.
TÉMOIGNAGE

>> Ils ont passé les trois années du lycée ensemble, et leur bac littéraire à Moulins. Et même s'ils s'étaient perdus de vue, le choc est absolu pour cet ancien camarade de Samuel Paty, l’enseignant assassiné par un terroriste islamiste vendredi à Conflans-Sainte-Honorine. L’homme, qui souhaite garder l’anonymat, était très proche du professeur d’histoire lors des trois années passées au lycée à Moulins. Cinq jours après l’attentat, il raconte son émotion à Europe 1.

"Samedi dernier, en début d'après-midi, quand son nom est apparu sur Internet, je m'y suis repris à dix ou vingt fois pour relire ce nom et me dire 'Mais c'est pas possible. C'est arrivé à Samuel'. Oui, j'ai eu besoin d'en parler. J'ai eu besoin de dire que cette personne, je la connaissais.

J'étais très touché puisque ce n'était pas le simple camarade qui était assis trois rangs derrière. Non, c'était celui qui occupait la place à côté de moi.

Comment peut-on se remettre d'une telle atrocité ?

Bien sûr, je suis très, très peiné pour sa famille. Je pense sans arrêt à eux. Il m'arrive de me réveiller la nuit. Mes premières pensées vont vers le petit garçon de Samuel, ses parents. Comment peut-on se remettre d'une telle atrocité ?

On formait un binôme. On était la plupart du temps assis l'un à côté de l'autre. On rigolait ensemble, on travaillait ensemble. Parfois, on réfléchissait ensemble. Un jour, il a dit ‘Je souhaiterais savoir tout sur tout’. Ça en disait long sur sa curiosité et sa soif de connaissance."

Europe 1
Par Jean-Gabriel Bourgeois, édité par Europe 1