Grève du 5 décembre : une école sur deux pourrait être fermée dans toute la France

, modifié à
  • A
  • A
Photo d'illustration 1:00
Photo d'illustration © PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :
La mobilisation des enseignants s'organise dans le cadre de la journée de grève nationale du 5 décembre prochain. Beaucoup d'écoles maternelles et primaires risquent d'être fermées jeudi mais l'ampleur de la mobilisation ne sera connue que le jour même.

Parmi les nombreux secteurs contestataires qui préparent la journée de grève nationale du jeudi 5 décembre figure celui des enseignants. L'ampleur de la mobilisation du corps enseignant ne sera connue que le jour même mais ce qui est sûr, c'est que les enseignants s'organisent déjà. Beaucoup d'écoles maternelles et primaires devraient fermer leurs portes jeudi.

2 enseignants du premier degré sur 3 en grève

Selon les dernières informations du SNUipp-FSU, syndicat des enseignants du premier degré, il pourrait y avoir deux enseignants du premier degré sur trois en grève sur toute la France et donc une école fermée sur deux. Lorsqu'il y a plus de 25% de grévistes parmi les instituteurs, un service minimum est normalement prévu. Celui-ci peut être organisé avec les autres agents comme les aides maternelle ou le personnel de cantine.

Alors pourquoi autant d'écoles seront-elles fermées ? Ce qui complique la situation, c'est que ces personnels-là vont aussi être aussi en grève... Pour le primaire, les zones les plus touchées, selon les syndicats, seront Paris, où il pourrait y avoir 200 écoles fermées, le Val-de-Marne, la Seine-Saint-Denis, l'Héraut, l'Isère ou encore la Moselle.

La reconduction de la grève n'est pas encore décidée

Dans le secondaire, l'estimation est plus compliquée car les grévistes ne doivent pas se déclarer à l'avance. L'est de la capitale, Toulouse et le Sud-Est pourraient être particulièrement mobilisés. Quant à la reconduction de la grève au-delà du 5 décembre, rien n'est encore décidé.

Les syndicats pensent aussi à un nouveau temps fort autour du 10 décembre.

Europe 1
Par Virginie Riva, édité par Maxime Dewilder