Grève : la SNCF et la RATP annoncent un trafic fortement perturbé pour mardi

, modifié à
  • A
  • A
Comme lundi, les difficultés pour se déplacer devraient être fortes mardi.
Comme lundi, les difficultés pour se déplacer devraient être fortes mardi. © AFP
Partagez sur :
Le sixième jour de la mobilisation contre la réforme des retraites va de nouveau paralyser les transports en commun. Seuls 20% des TV et Transilien vont circuler d'après la SNCF, tandis que la RATP prévoit de fortes perturbations pour la journée de mardi, avec dix lignes de métro fermées. 

La RATP et la SNCF prévoient un trafic fortement perturbé pour mardi, au sixième jour de la mobilisation contre la réforme des retraites. Les deux groupes de transport public, qui ont de nouveau mis en garde les voyageurs contre des risques de saturation de leur réseau.

Seulement 20% des TGV et des Transilien, un Intercités sur six

Dans un communiqué publié lundi, la direction de la SNCF annonce un trafic "très perturbé" pour le mardi 10 décembre, avec seulement 20% des TGV et des Transilien (RER SNCF et trains de la banlieue parisienne) en circulation. Sur le réseau des TER, il y aura trois liaisons sur dix, "essentiellement assurées par bus", a précisé la direction dans un communiqué. Il est prévu un train Intercités sur six en circulation et un trafic international "perturbé". Pour les TGV, la SNCF fera circuler un train Ouigo sur six, un train sur cinq sur les axes Est et Sud-Est, un train sur quatre sur les axes Atlantique et Nord. Il y aura un TGV intersecteurs (province-province) sur dix.

10 lignes de métro sur 16 fermées

Comme la SNCF, le réseau RATP va connaître lui aussi de "fortes perturbations" mardi, alors que la grève est reconduite jusqu'à "au moins mercredi" : 10 lignes de métro sur 16 fermées (2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12, 13). Les lignes 4, 7, 8 et 9 "seront assurées partiellement aux heures de pointe" (06h30/09h30, 16h30/19h30). Plus de 50% du "réseau de surface" (bus et tramway) sera assuré. Il y aura un RER A sur deux "en moyenne aux heures de pointe". Pour le RER B, il y aura un train sur trois "en moyenne" toute la journée sur la portion nord (exploitée par la SNCF) et un train sur trois seulement aux heures de pointe sur la portion sud (zone RATP).

Une forte mobilisation attendue

Les syndicats veulent fortement mobiliser mardi, pour la deuxième journée de manifestations interprofessionnelles. "Le mouvement s'arrêtera quand le gouvernement annoncera le retrait de sa réforme. Ce ne sont pas les annonces d'aménagements autour de sa réforme qui pourront nous convenir", affirme Christophe, conducteur de trains, au micro d'Europe 1. À la RATP, la mobilisation va se poursuivre jusqu'à au moins jeudi inclus, pour les lignes 2, 6 et 9 du métro ou la ligne A du RER. La CGT réfléchit quant à elle à une troisième journée d'actions, jeudi.