Grève nationale : 131.000 manifestants selon Castaner, plus de 350.000 pour la CGT

, modifié à
  • A
  • A
Cette journée de mobilisation nationale a été notamment marquée par une manifestation intersyndicale à Paris.
Cette journée de mobilisation nationale a été notamment marquée par une manifestation intersyndicale à Paris. © PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :
Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont défilé à l'appel de la CGT et FO, pour réclamer davantage de pouvoir d'achat et défendre les services publics. 

Les manifestations à l'appel notamment de la CGT  (Confédération générale du travail) et de FO (Force ouvrière) ont mobilisé mardi 131.000 personnes dans toute la France, a affirmé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner devant la commission des lois du Sénat. Dans un communiqué, la CGT a de son côté estimé à "plus de 350.000 personnes" le nombre de manifestants. Ces derniers, dont de nombreux enseignants, entendaient faire entendre leurs revendications en particulier sur le pouvoir d'achat, quatre mois après le début du mouvement des "gilets jaunes".

Entre 12.000 et 50.000 manifestants à Paris. À Paris, 17.500 personnes manifestaient mardi à l'appel notamment de la CGT et de FO, selon un comptage réalisé pour un collectif de médias par le cabinet Occurrence, contre 14.000 lors de la précédente mobilisation nationale du 5 février.

Selon la CGT, 50.000 personnes ont défilé dans la capitale, contre 30.000 lors de la précédente manifestation qui n'associait alors pas FO. La préfecture de police a pour sa part donné 12.000 manifestants à Paris, contre 18.000 le 5 février.

Des revendications multiples. Hausse des salaires, revalorisation des retraites, rejet de la réforme de la fonction publique, du projet de loi Blanquer sur l'école… Les mots d'ordre étaient multiples pour cette mobilisation, qui entendait "amplifier le mouvement social" et à laquelle avaient également appelé Solidaires, la FSU (enseignants), l'Unef (étudiants) et l'UNL (lycéens).

Neuf interpellations à Bordeaux. Neuf personnes ont été interpellées mardi et deux vigiles d'un grand magasin légèrement blessés en marge de la manifestation organisée à l'appel de plusieurs syndicats. Environ 80 personnes se sont rendues dans la grande artère commerçante et piétonne, la rue Sainte-Catherine. Là, certaines ont fait irruption dans la chaîne de cafés américaine Starbucks où elles ont revêtu des gilets jaunes. D'autres ont tenté d'entrer dans un grand magasin non loin de là, Les Galeries Lafayette. Le rideau a été baissé et les manifestants n'ont pu s'y introduire, mais deux vigiles ont été légèrement blessés.