Grève à la SNCF : "Ce ne sont pas les salariés qui portent la responsabilité du conflit"

  • A
  • A
1:15
© Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :
Après des mouvements de grève dans le Sud-Est, les agents SNCF manifestent dans le Sud-Ouest lundi. A l'origine de la contestation, un mouvement social en Île-de-France.
INTERVIEW

Des agents de la SNCF employés dans un centre de maintenance des TGV à Chatillon se sont mis en grève pour protester contre la réorganisation du travail mis en place par la direction de la SNCF sans aucun dialogue, en vue de l'ouverture à la concurrence. Depuis, les agents se sont mobilisés dans le Sud-Est et maintenant dans le Sud-Ouest.

La direction de la SNCF assure que tous les voyageurs dont le train est supprimé ont été prévenus par email ou par SMS. Les voyageurs pourront se faire rembourser leur billet de train sans aucune pénalité.

"La plupart des établissements SNCF sont des cocottes-minutes"

Erik Meyer, secrétaire fédéral du syndicat SUD-Rail, explique la position des agents SNCF : "C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Aujourd’hui, on voit bien dans l’entreprise que le management mis à l’œuvre et l’absence complète de dialogue entre les agents de production et la direction font que la plupart des établissements SNCF sont des cocottes-minutes prêtes à exploser. On pense quotidiennement aux usagers mais ce ne sont pas les salariés qui portent la responsabilité du conflit. Si les usagers veulent demander des comptes, ils doivent en demander à la direction de la SNCF et pas aux agents qui subissent les décisions prises au plus haut niveau".

Europe 1
Par Maud Descamps, édité par Maxime Dewilder