"Gilets jaunes" : Solidaires appelle à manifester tous les samedis

  • A
  • A
C'est la première fois qu'un syndicat appelle au niveau national à rejoindre les "gilets jaunes". (photo d'illustration)
C'est la première fois qu'un syndicat appelle au niveau national à rejoindre les "gilets jaunes". (photo d'illustration) © MEHDI FEDOUACH / AFP
Partagez sur :
Pour la première fois, un syndicat, Solidaires, appelle à se joindre au mouvement des "gilets jaunes" ce samedi et les samedis suivants, pour réclamer plus de justice sociale. 

Solidaires a appelé mercredi à manifester sur l'ensemble du territoire ce samedi 12 janvier lors de "l'acte 9" des "gilets jaunes", de même que les samedis suivants, pour réclamer une justice sociale, fiscale et une égalité des droits. "Nous appelons à manifester pour de vraies victoires à la hauteur de nos exigences : justice sociale, justice fiscale, égalité des droits", écrit ce syndicat. Il avait déjà appelé une première fois à rejoindre les "gilets jaunes" le samedi 15 décembre, après avoir manifesté la veille avec la CGT pour réclamer des hausses de salaires.

"Être plus nombreux dans les manifestations".  Solidaires se dit "disponible" pour travailler avec les "gilets jaunes" et les autres organisations syndicales afin d'"être plus nombreux dans les manifestations", mais aussi pour "débattre ensemble des revendications et moyens de les faire avancer". Le syndicat souhaite aussi agir dans les entreprises et administrations "pour faire avancer" les salaires et le pouvoir d'achat. Solidaires considère qu'"à un mouvement massif, déterminé et qui ne se satisfait pas de miettes, le gouvernement répond : 'grand débat' et répression brutale".

Une première pour un syndicat. L'organisation a comptabilisé 5.339 personnes placées en garde à vue depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", le 17 novembre. "On compte des centaines de manifestant-es blessé-es par les forces de l'ordre qui utilisent toutes les armes à leur disposition (grenades lacrymogènes, grenades de désencerclement, tirs de flash-ball à hauteur de visage...)", regrette ce syndicat non représentatif. Selon Solidaires, "les annonces de Macron, Philippe, les prises de parole des ministres, des député-es et autres soutiens pro-gouvernementaux n'ont convaincu personne". En dehors de Solidaires, aucun autre syndicat n'a jusqu'ici lancé d'appel au niveau national pour rejoindre les "gilets jaunes".