"Gilets jaunes": près de 1.000 interpellations, plus de 720 gardes à vue en France

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Une source policière a communiqué le bilan des interpellations et du nombre de personnes placées en garde à vue à 16h15. 

Plus de 950 personnes ont été interpellées en France samedi en début d'après-midi en marge du mouvement des "gilets jaunes" et 724 placées en garde à vue, selon une source policière. 

Un chiffre bien supérieur à celui du 1er décembre. A Paris, qui compte la majorité des interpellations et gardes à vue, on recensait 651 interpellations dont 536 gardes à vue à 16h15, selon la préfecture de police.

Si la matinée a été relativement calme, avant un regain de tension dans l'après-midi, le nombre d'interpellation est en tout cas en forte hausse par rapport aux autres journées de mobilisation des "gilets jaunes". En début d'après-midi, le chiffre de 700 interpellations était déjà bien supérieur au total des 412 interpellations effectuées dans la capitale samedi 1er décembre. 

Beaucoup d'interpellations préventives. Cette forte hausse s'explique notamment par le nombre d'interpellations préventives "totalement inédit", de l'aveu même du secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur Laurent Nuñez. 34 personnes avaient par exemple été placées en garde à vue quelques heures avant le début du rassemblement parisien. 

Par ailleurs, pour éviter de nouvelles scènes de chaos comme celles du 1er décembre, le gouvernement avait prévu un dispositif "exceptionnel" de 89.000 membres des forces de l'ordre dans toute la France, dont 8.000 à Paris, tandis que des fouilles systématiques étaient réalisées aux abords des Champs-Elysées et des autres lieux de manifestation.