"Gilets jaunes" : à quoi s'attendre pour "l'acte 13" ?

, modifié à
  • A
  • A
Les "gilets jaunes" vont se mobiliser dans plusieurs grandes villes de France, samedi.
Les "gilets jaunes" vont se mobiliser dans plusieurs grandes villes de France, samedi. © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :
Des manifestations sont prévues dans toute la France, samedi, pour le treizième week-end de mobilisation des "gilets jaunes", depuis le 17 novembre.

Pour leur acte 13, les "gilets jaunes" ont de nouveau prévu plusieurs rassemblements dans le pays, avec une mobilisation dont l'ampleur est incertaine. Samedi dernier, le mouvement avait rassemblé 58.600 personnes, selon le ministère de l'Intérieur, avec un hommage appuyé aux victimes de violences policières.

À Paris, une manifestation a été déclarée en préfecture : le rendez-vous est donné à 10h30 place de l'Étoile, et le cortège doit notamment passer par les Champs-Élysées, puis devant le Quai d'Orsay, l'Assemblée nationale, le Sénat, le Medef et se terminer sur le Champ-de-Mars à 17 heures.

ItineraireActe13

 

Outre cette manifestation, trois rassemblements sont également prévus dans la capitale, selon la préfecture qui n'exclut pas des "rassemblements et cortèges informels". Comme lors des précédents week-ends, les secteurs sensibles autour des institutions seront protégés. Des unités de forces mobiles seront positionnées à distance de la manifestation comprenant également des détachements d'action rapide (DAR). Trente-trois DAR seront aussi déployés dans toute la capitale où des contrôles aléatoires seront effectués.

Une marche pacifiste depuis Marseille. À Bordeaux, autre place forte de la mobilisation ces dernières semaines, un appel à se rassembler a été lancé pour 13 heures, avec un parcours indéterminé mené par un cortège de motards en tête. À Marseille, comme chaque samedi, le rendez-vous est fixé en début d'après-midi sur le Vieux-Port. Le lendemain, des "gilets jaunes" du sud-est de la France, demandant un "RIC sans restriction" (référendum d'initiative citoyenne), vont s'élancer depuis le Boulou, dans les Pyrénées-Orientales, pour "une marche pacifiste" jusqu'à Paris où ils espèrent être rejoints par des cortèges d'autres régions, dont Marseille.

Plusieurs actions à Montpellier. Plusieurs actions, avec un lien plus ou moins proche avec les revendications d'origine du mouvement, sont prévues tout au long du week-end, à Montpellier. Une "déambulation festive" est prévue dès vendredi soir "pour arpenter les rues de Montpellier dans la joie et la bonne humeur". Un rassemblement est prévu samedi pour "dénoncer la loi liberticide 'anticasseurs' en étant tous masqués. Foulards, cagoules, écharpes, masques… et autres", est-il écrit sur le groupe "Gilets jaunes Montpellier". Une "marche de la dignité" est également prévue dimanche à 11 heures "pour les personnes en condition de handicap, les aidants, les AVS, le personnel soignant".

À Nice, entre autres initiatives, un collectif baptisé "Résistance 06" appelle tous les "gilets jaunes" de Paca à un rassemblement samedi à 11 heures à la frontière italienne, en présence de Maxime Nicolle, alias Fly Rider : "Réunissons-nous tous pour combattre la répression mise en place par notre État français, promouvons tous ensemble nos revendications et crions notre soutien à nos blessés et aux familles de nos victimes". 

Dans l'Ouest, des manifestations sont prévues en début d'après-midi à Lorient (à la Cité de la voile), à Rennes à l'appel d'un groupe dissident appelé les "frelons jaunes", à Brest (place de la Liberté), à La Roche-sur-Yon (à la gare), à Nantes, à Rouen et à Caen à 14 heures. Quant aux "gilets jaunes" de Toulouse, ils ont eux aussi prévu une manifestation dans le centre vers 14 heures, selon leur page Facebook.