Fuites au Quai des Orfèvres : le parquet réclame un procès pour l'ex-patron de la PJ Bernard Petit

, modifié à
  • A
  • A
Bernard Petit est l'ancien patron de la PJ parisienne.
Bernard Petit est l'ancien patron de la PJ parisienne. © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :
L'ancien patron de la PJ parisienne est soupçonné d'avoir renseigné le fondateur du GIGN avant une garde à vue, fin 2014, dans une affaire d'escroquerie.

Le parquet de Paris a demandé le renvoi en correctionnelle de l'ex-patron de la PJ parisienne et de 18 personnes, dans l'affaire des fuites au "36" qui avait ébranlé l'institution policière en 2015, a-t-on appris jeudi auprès d'une source proche du dossier, confirmant une information de L'Express.

La chute Joaquin Masenet. Bernard Petit est soupçonné, via des intermédiaires, d'avoir renseigné le fondateur du GIGN Christian Prouteau avant sa garde à vue fin 2014 dans une vaste affaire d'escroquerie et de trafic d'influence. Cette affaire a aussi entraîné la chute de Joaquin Masenet, figure du syndicalisme policier alors à la tête de l'Anas, l'association qui gère les œuvres sociales de la police.