Foyers privés d'électricité dans le sud-est : comment les équipes d'Enedis travaillent-elles ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
REPORTAGE - L'électricité n'est toujours pas revenue dans près de 80.000 foyers de plusieurs départements du sud-est après de fortes chutes de neige, jeudi. Sur place, les équipes d'Enedis tentent de rétablir le courant dans des conditions difficiles, avec des opérations très techniques, comme a pu le constater Europe 1.
REPORTAGE

Le week-end dans le noir se prolonge pour près de 80.000 foyers toujours privés d'électricité dans la Drôme, l'Ardèche et l'Isère, après les très fortes chutes de neige de jeudi. Depuis, 80% des habitations touchées ont pu retrouver le courant, ce qui n'est pas encore le cas de tout le monde. Et pour les foyers toujours touchés par ces coupures, les camionnettes bleues d'Enedis ressemblent à une lueur d'espoir, même si la difficulté des opérations empêchent un retour rapide à la normale pour ces habitants.

Suspendus à 6 m de hauteur dans le froid

Au total, plus de 2.000 agents sont mobilisés sur l'ensemble de la région Rhône-Alpes. Europe 1 a suivi l'une d'elles, à Chabeuil, dans la Drôme. Là, au milieu des champs, les six agents Enedis s'activent depuis 7h30 du matin, équipés de la tête au pieds pour se protéger du froid.

Cette équipe est venue tout droit d'Auvergne, en renfort. Mais comme les autres équipes, impossible de faire des miracles en un temps limité : la tombée de la nuit oblige les agents suspendus à 6 mètres de hauteur à cesser le travail, pour des raisons de sécurité. "Ils interviennent sur le réseau haute tension, avec 20.000 volts", affirme Bernard Prost, responsable de la communication de l'entreprise pour la Drôme et l'Ardèche. "Il y a un support métallique en haut d'un poteau en béton, qui a cédé sous le poids de la neige. Ils sont donc en train de changer ce support métallique afin de refixer correctement les trois câbles d'alimentation", décrit-il.

Leur opération attire l'attention : les voitures ralentissent, les voisins s'approchent. "Je pense qu'ils font leur possible pour remettre le courant, ça doit être compliqué pour eux aussi", concède Alain, agriculteur voisin venu se renseigner sur l'avancée de ces travaux.

"Prendre son mal en patience"

"Il faut prendre son mal en patience et penser que ça ne peut pas être réglé d'un coup de baguette magique, vu que la neige était lourde", poursuit-il. "Quand on voit comment sont arbres sont cassés… Il y a quand même des kilomètres de câbles." Ici, l'intervention d'Enedis aura permis à environ 100 foyers de retrouver l'électricité, tandis qu'il reste plusieurs dizaines de milliers d'autres habitations à raccorder.

Europe 1
Par Elise Denjean, à Chabeuil (Drôme), édité par Thibaud Le Meneec