Favoritisme à l'INA : Mathieu Gallet condamné à un an de prison avec sursis

, modifié à
  • A
  • A
© Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :

Mathieu Gallet va faire appel de cette condamnation, selon ses avocats.

Le PDG de Radio France Mathieu Gallet a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Créteil à un an de prison avec sursis pour "favoritisme" pendant son mandat à la tête de l'Institut national de l'audiovisuel (INA). Ses avocats ont déclaré qu'il allait faire appel "immédiatement". Le haut fonctionnaire de 41 ans est soupçonné d'avoir "favorisé" deux sociétés de conseil, auxquelles l'établissement public a commandé plus de 400.000 euros de prestations.

20.000 euros d'amende. Mathieu Gallet, qui a présidé l'INA entre 2010 et 2014, a également écopé d'une amende de 20.000 euros. Le tribunal correctionnel de Créteil s'est montré plus clément que le parquet, qui réclamait 18 mois de prison avec sursis et 40.000 euros d'amende.

Ses avocats veulent plus de "sérénité". "Compte-tenu des conditions dans lesquelles l'enquête et l'audience se sont déroulées, la décision du tribunal n'est pas une surprise", ont réagi Christophe Ingrain et Rémi Lorrain, à la sortie du tribunal correctionnel de Créteil. "Nous faisons immédiatement appel pour que la Cour examine ce dossier avec sérénité et dans le respect des droits de la défense", ont-ils ajouté.

Fin de mandat en 2019. Avant que le jugement soit rendu, Mathieu Gallet avait fait savoir par voie de presse qu'il ne démissionnerait pas de Radio France en cas de condamnation. Il compte aller au terme de son mandat à la maison ronde, prévu en mai 2019.