Faire son coming out par Internet, "une manière de se protéger"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Des milliers de jeunes à travers le monde ont choisi de faire leur coming out sur Internet. Le réalisateur français Denis Parrot en a fait un documentaire qui sort mercredi au cinéma. Selon lui, cette méthode pour révéler son homosexualité est une manière de "se protéger derrière une vidéo".

Les jeunes gays, lesbiennes ou trans choisissent de plus en plus Internet pour révéler leur homosexualité, une tendance qui ne cesse de s'amplifier. Denis Parrot s'est emparé du sujet et en a fait un documentaire, Coming out, qui sort mercredi au cinéma.

"Quand je l'ai sorti, je me suis senti mieux"

Ce phénomène venu des États-Unis prend plusieurs formes. Ce peut être une vidéo tournée face à son ordinateur ou un texte posté sur Facebook. C'est le choix qu'a fait Ethan, 13 ans à l'époque de son coming out. Il a préféré l'annoncer d'abord à ses amis sur Internet plutôt qu'à sa famille, comme une sorte de répétition.

>> De 5h à 7h, c’est "Debout les copains" avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

"Sur Facebook, j'avais bloqué mes parents. J'osais pas trop le dire", raconte le jeune homme au micro d'Europe 1. "Mais sur les réseaux sociaux, j'ai dit clairement : 'Je suis homosexuel que ça plaise ou non. Je vis ma vie.' J'ai reçu beaucoup d'insultes, c'est blessant, c'est normal. Mais quand je l'ai sorti, je me suis senti mieux. Parce que ce n'est pas tous les jours qu'on fait un coming out."

Un écran pour mieux se protéger

À l'inverse, il y a ceux qui convoquent leurs parents devant l'écran de leur smartphone pour faire leur annonce en direct mais en face-à-face virtuel. Pour réaliser son documentaire, Denis Parrot a visionné des milliers de ces vidéos venues du monde entier.

"Je pense qu'il y a quelque chose de malin de la part de ces jeunes de s'y prendre comme ça", explique-t-il à Europe 1. "Peut-être qu'ils se protègent derrière une vidéo qui leur sert de bouclier en disant à leurs parents : 'Attention vous êtes filmés, ne dites pas n'importe quoi.' Le fait de se filmer permet aussi de garder une trace. Il y a beaucoup d'émotion pour eux, ils veulent se souvenir de ce que leurs parents ont dit, c'est presque un travail d'archive."

Le plus souvent, les parents réagissent avec bienveillance, nombre d'entre eux disent même qu'ils le savaient déjà. Mais parfois, certains rejettent leur enfant dans des scènes parfois violentes, comme en témoigne Coming out