Face au coronavirus, même le PSG applique le principe de précaution

  • A
  • A
PSG Dijon Coronavirus FRANCK FIFE / AFP 1:40
En raison du coronavirus, il n'y a pas eu de tapis rouge devant l'entrée du Parc des Princes lors du match PSG-Dijon. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Après l'annulation du dernier jour du Salon de l'agriculture et celle du semi-marathon de Paris pour cause de coronavirus, pourrait-on bientôt voir, ou plutôt ne pas voir, des matches de football à huis clos ? Samedi, la rencontre PSG-Dijon a en tout cas fait l'objet de multiples précautions.

La propagation du coronavirus covid-19 sur le sol européen a un impact sur le milieu sportif et plus largement sur la tenue d'événements qui réunissent beaucoup de monde. Le semi-marathon de Paris a été annulé dimanche matin, et cela pourrait s'étendre aux matches de football européens, même si pour l'instant ceux joués en France sont maintenus. Samedi par exemple, le Paris Saint-Germain, qui a largement dominé Dijon 4-0 au Parc des Princes, avait pris ses précautions...

"On ne s'est pas inquiété une demi-seconde, on est venus directement. On avait peur que ce soit annulé à cause de ça... ", raconte Maxime, un supporter. Si la psychose n'a pas envahi la pelouse du parc des princes, le PSG a quand même préféré appliquer le principe de précaution : pas d'entrée sur le tapis rouge devant le Parc des Princes, pas de poignée de mains avec l'adversaire et pas d'enfants, les "escort-kids", pour accompagner les joueurs sur la pelouse.

Vers des matches à huis clos ?

Pour le moment, les matches de Ligue 1 ne font pas l'objet de report, mais la situation pourrait évoluer dans les prochaines semaines avec des conséquences inattendues. Par exemple la crainte pour le PSG de disputer, le 11 mars prochain, son huitième de finale retour de la Ligue des champions contre Dortmund, sans supporters et à huis clos. "Ce serait dommage. Si c'est à huis clos, c'est mieux d'annuler", demande ainsi le défenseur Marquinhos, qui redoute cette éventualité. "Eux, ils ont eu leurs supporters à leurs côtés, donc nous on veut aussi nos supporters."

Le ministère des Sports a prévu de se réunir mardi, et il est presque certain que ce match du 11 mars PSG-Dortmund sera à l'ordre du jour. L'exemple de l’Italie pourrait être suivi, où des matches ont été soit reportés, soit joués dans des stades vides.

Les trois derniers matches de la 27e journée de Ligue 1 prévus aujourd'hui sont quant à eux maintenus : Nantes-Lille à 15h, Bordeaux-Nice à 17h, et Lyon-Saint Etienne à 21h à suivre sur Europe 1. 

Europe 1
Par Julien Froment, édité par Séverine Mermilliod