EXCLUSIF - L'orgue principal de Notre-Dame de Paris miraculeusement préservé : "Rien n'a brûlé, rien n'a fondu"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Laurent Prades, régisseur du patrimoine intérieur de Notre-Dame de Paris, a passé la nuit à sortir des œuvres de la cathédrale pour les sauver des flammes. Sur Europe 1, il rassure quant à l'état des orgues.
EXCLUSIF

Sous la toiture éventrée de Notre-Dame de Paris reposaient des centaines d'œuvres magistrales, historiques, inestimables. Dans quel état sont-elles aujourd'hui, après le terrible incendie qui a dévasté lundi soir la cathédrale ? Et notamment l'immense orgue principal, dont certains tuyaux dataient du 15ème siècle. En exclusivité sur Europe 1 mardi, Laurent Prades, régisseur du patrimoine intérieur de Notre-Dame de Paris, a apporté des informations rassurantes.

"Pas une goutte d'eau". "Le grand orgue n'a absolument pas été touché, si ce n'est qu'il est très empoussiéré. Mais il n'a pas pris une seule goutte d'eau. Il a pris de la suie et de la poussière, donc il est totalement inutilisable. Mais rien n'a brûlé, rien n'a fondu",assure-t-il à Europe 1. Quant au deuxième orgue, utilisé quotidiennement et situé dans le chœur, "il a été copieusement arrosé (par les lances à incendie), mais c'était pour préserver les stalles du 18ème siècle (les rangées de sièges, liés les uns aux autres et alignés le long des murs du chœur de la cathédrale, ndlr) qui sont juste en dessous."

Avec les sapeurs-pompiers, les architectes et les conservateurs, Laurent Prades opère mardi un repérage global au sein de l'édifice ébranlé, "pour constater les désordres architecturaux majeurs, les choses qu'il faut déposer impérativement dans les heures qui viennent avant que cela ne s'effondre davantage", nous précise-t-il.