EXCLUSIF - Coronavirus : 75% des Français anticipent un nouveau confinement

, modifié à
  • A
  • A
Une majorité de Français anticipe une deuxième vague de coronavirus.
Une majorité de Français anticipe une deuxième vague de coronavirus. © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :
Selon une enquête BVA pour Europe 1 et Orange, l'inquiétude des Français demeure très forte en ce premier jour de déconfinement. 75% des sondés anticipent même une deuxième vague de l'épidémie de coronavirus, et un nouveau confinement. 
EXCLUSIF

Après huit semaines de confinement, la France se remet progressivement en état de marche. Mais si le moral des Français remonte légèrement, l'inquiétude concernant la situation sanitaire demeure forte, selon une étude BVA pour Europe 1 et Orange, publiée lundi. Pessimistes, les Français craignent une deuxième vague, et vont, pour 75% d'entre eux, jusqu'à anticiper une nouvelle période de confinement. 

L'enquête constate "un léger mieux" dans le moral des Français, qui atteint pour la première fois la note moyenne de 6,5 sur 10, soit le score le plus élevé depuis la mi-mars. Mais 51% des sondés affirment que l'inquiétude est le sentiment qui reflète le mieux leur état d'esprit. Cette inquiétude, note BVA, est notamment "nourrie par une crainte très élevée" du coronavirus. Ainsi, 76% des personnes interrogées confient avoir peur d'être contaminées, ou qu'un membre de leur famille tombe malade, soit un taux équivalent à celui du 20 mars.

Une envie forte de retourner voir ses proches

Et alors que de nombreux magasins rouvrent progressivement ou que des milliers d'élèves vont faire leur retour dans les écoles, les Français anticipent déjà, pour 75% d'entre eux, une deuxième vague de l'épidémie et un nouveau confinement. Plus largement, 4 Français sur 10 pensent toujours que le pire est devant nous. 

Reste que pour l'instant, le confinement est terminé, et les personnes sondées confient que leur priorité pour les prochains jours est d'aller voir leurs proches (73%) et de se promener dans les rues (68%). En revanche, la crainte du virus fait qu'ils ne sont que 31% à envisager à très court terme d'aller chez des amis, et 36% à souhaiter en recevoir à leur domicile. Enfin, 44% des Français ont l'intention de se rendre dans un magasin qui aurait rouvert. 

Europe 1
Par Antoine Terrel