Double Pony, un vélo électrique biplace... que vous pourrez acheter et mettre en libre-service

  • A
  • A
Le "Double Pony" est doté d'une selle en plus pour pouvoir se balader à deux. 1:47
Le "Double Pony" est doté d'une selle en plus pour pouvoir se balader à deux. © Capture Twitter
Partagez sur :
La startup Pony vient de présenter un vélo biplace à assistance électrique pour pouvoir se déplacer très simplement à deux. Mais ce n'est pas la seule innovation, puisqu'il sera possible de devenir propriétaire d'un vélo et de le mettre en libre-service quand on ne s'en sert pas.

C'est une innovation que l'on aurait aimé avoir dès ce jeudi, alors que la grève contre la réforme des retraites bat son plein, notamment dans les transports. La startup française Pony s'apprête à déployer des vélos électriques biplaces en libre-service. Notre chroniqueur innovation Anicet Mbida nous en dit plus. 

Un vélo biplace à louer...

Il ressemble à un vélo traditionnel, mais il n'en n'est rien. Le "Double Pony" a une seconde selle à la place du porte-bagage, des poignées et des repose-pieds pour un passager. Rien à voir avec un tandem donc, puisque la personne qui s'installe à l'arrière ne pédale pas.

Mais nul besoin pour autant d'avoir des cuisses d'acier pour utiliser ce nouveau vélo : il est doté d'un moteur électrique. Ces vélos, parfaits pour un couple, viennent juste d'être présentés par leurs créateurs, et devraient être déployés dès début 2020 à Angers et Bordeaux. Paris est aussi dans la ligne de mire de la startup, mais il faut d'abord remporter un appel d'offres. Rien n'est donc sûr pour les Parisiens.

...mais aussi à acheter

Si louer un "Double Pony" sera plus cher qu'un monoplace traditionnel, la startup propose en revanche un modèle économique original : on peut acheter le vélo et le mettre en libre-service quand on n'en a pas l'utilité. Dans ce cas, on récupère la moitié des gains. Une bonne idée pour limiter au maximum les dégradations, qui reviennent très cher aux opérateurs.