Développement personnel : nos conseils lecture de la rentrée

, modifié à
  • A
  • A
Des idées lecture pour "trouver la magie en vous", renouer avec la sagesse du bon sens ou cheminer vers la liberté. © Free-Photos / Pixabay.com
Partagez sur :

La rentrée littéraire ne se joue pas uniquement sur le terrain des romans. Voici cinq conseils de lectures inspirantes pour se préparer à l’arrivée de l’automne.

Que lire en cette rentrée littéraire ? Dans un précédent article, nous vous suggérions quelques idées de romans pour vous repérer dans les nombreuses nouveautés de ce mois de septembre. Et il n’y a pas que dans la catégorie des romans que vous trouverez de quoi tourner la page de votre été. Europe 1 vous a sélectionné cinq livres estampillés "Développement personnel" parmi ceux qui viennent de sortir, ou qui ne vont pas tarder.  

ILS VIENNENT DE SORTIR

"Il y a de la magie en vous", de Jean Doridot

L’ouvrage est, aux premiers abords, un peu trompeur. Jean Doridot, psychologue et spécialiste de méditation, promet dans son nouvel ouvrage de nous aider à "libérer notre potentiel" grâce à la "pleine conscience", cette méthode de méditation laïque et accessible à tous. Mais il ne s’agit pas d’un énième livre pour nous apprendre à méditer : les conseils que vous trouverez à cet effet sont succincts, et ne constituent pas vraiment le cœur de l’ouvrage. Passé cette déception, il n’en s’agit pas moins d’un livre tout à fait inspirant, et très agréable à la lecture. On y trouve des fables, des anecdotes, des conseils pour positiver, réduire notre stress et se reconnecter à l’essentiel. Aussi, Jean Doridot aborde, sans tabou, le besoin de spiritualité de notre époque, questionnant les différentes traditions/idéologies/religions sur les grands sujets existentiels qui perdurent au 21e siècle : Quel est le but de nos actions ? Qu’est-ce qu’être humain ? Quelle est notre place dans la nature ? Comment combler notre besoin de sacré si l’on n’est pas croyant ?

La plume est légère, mais sans tomber dans le superficiel. Jean Doridot ne prétend pas apporter de réponses définitives, se contentant de donner des éléments de réponse en puisant dans chaque tradition et dans sa propre expérience, que chacun peut recevoir en fonction de sa propre sensibilité. Et si vous voulez vous initier à la méditation après avoir l’avoir lu (ce qui risque d’arriver), sachez que l’achat du livre permet d’avoir un abonnement de deux mois gratuit à l’application Zenfie, l’une des plus complètes pour apprendre à méditer.

"Happycratie", d’Eva Illouz et Edgar Cabanas

Le livre, écrit par une sociologue et un docteur en psychologie, lance une attaque en règle contre tout ce qui constitue l’univers du développement personnel. Il mérite, pourtant, de figurer dans cette liste. Ne serait-ce que pour une raison : nous faire déculpabiliser si nous ne parvenons pas à être heureux, malgré les ouvrages, les méthodes et autres produits de consommation censés nous y aider. L’ouvrage dénonce les effets d’une "positivité" excessive qui voudrait que le bonheur ne dépende que de l’individu, et en appelle à remettre de la sociologie dans notre vie. Car oui, notre conception du bonheur est aussi le reflet des normes sociales qui nous entourent, de nos conditions de vie et de notre place au sein de la société.

" Le carnet de route qui suit est une sorte de récit clinique, de tentatives de trouver un équilibre "

En nous rappelant que tout le monde n’est pas né sous la même étoile et en nous incitant à prendre garde à tous ces "services, thérapies et produits qui promettent une transformation émotionnelle et aident à la mettre à œuvre", le livre "Happycratie" fait office de poil à gratter du développement personnel. Il réveille en nous notre capacité d’indignation face à un quotidien parfois injuste. Et nous pousse à questionner nos critères de définition du "bonheur". Avec un bémol, tout de même : Eva Illouz et Edgar Cabanas ont tendance à rejeter en bloc tout ce qui est estampillé "développement personnel", semblant parfois mettre dans le même bateau la psychologie positive, la psychanalyse, et la charlatanerie.

ILS VONT BIENTÔT SORTIR

"Parents, ados, On se détend !", de Matthieu Melchiori

Que dire à un ado qui fume du cannabis ? Qui fréquente des personnes un peu douteuses ou a simplement une peine de cœur ? Autant de questions qui tourmentent de nombreux parents, surtout ceux dont les enfants viennent de passer le cap de l’adolescence. En cette rentrée sort (le 12 septembre) Parents, ados, On se détend !, un ouvrage destiné aux parents ET aux adolescents. Matthieu Melchiori, conseiller éducatif et ancien éducateur partage son expérience et donne quelques conseils pour trouver le bon équilibre entre autorité et lâcher prise, entre nécessité d’instaurer un cadre et de pousser les adolescents à la responsabilisation. Si le sujet est lourd, le ton est léger, jamais injonctif, et aide à instaurer une communication apaisée entre les générations.

"La sagesse espiègle", d’Alexandre Jollien

Comment se libérer de nos dépendances ? Comment s’accepter après un passé tourmenté ? Comment viser, en même temps, "la grande santé" pour notre corps et la joie pour notre âme ? Le philosophe, habitué des rayons développement personnel, sort le 4 octobre son neuvième ouvrage, aux accents très intimistes. "L’homme qui écrit ces lignes, pourquoi le cacher, a sombré au fin fond d’une addiction qui a bien failli le perdre. Dans son errance, il s’est souvent cassé la figure contre d’inefficaces injonctions […]. A bout, il a dû emprunter des voies peu fréquentées et, pour tout dire, pas très orthodoxes. D’où le carnet de route qui suit, sorte de récit clinique, de tentatives de trouver un équilibre", écrit Alexandre Jollien, dans un "carnet de route" en deux volets : l’un présentant des idées de lectures, de sagesses, qui l’aide à trouver la joie, l’autre retraçant son propre itinéraire, sa "quête de liberté en plein chaos".

"La médecine du bon sens", de Michel Lejoyeux

Le stress, le blues, la nostalgie… Tous ces petits maux, passages obligés de nos vie, ne sont pas des maladies desquelles il faut guérir, rappelle Michel Lejoyeux, déjà auteur de "Tout malade est un bien portant qui s’ignore". Plutôt que des grands remèdes, le psychiatre propose donc une série de conseils, de recettes et d’anecdotes issus du "bon sens" et de "l’expérience de nos ancêtres" pour mieux nous aider à accueillir les aléas du quotidien et nous accepter. Du sport à l’alimentation en passant par la mise en place de "rituels", l’ouvrage, qui sort le 17 octobre, nous guide pas à pas pour nous aider à trouver en nous nos propres ressources.