Trois conseils pour débuter la méditation

, modifié à
  • A
  • A
Si débuter la pratique est simple en soi, il n'est pas toujours facile de se mettre en de bonnes conditions pour méditer.
Si débuter la pratique est simple en soi, il n'est pas toujours facile de se mettre en de bonnes conditions pour méditer. © Ludovic Marin / AFP
Partagez sur :
Méditer s’avère autant source de bien être qu’outil thérapeutique, et débuter ne nécessite pas un savoir-faire très évolué. Toutefois, quelques obstacles peuvent freiner vos aspirations.

Au premier abord, méditer semble d’une simplicité enfantine. Débuter dans cette pratique aux multiples vertus (réduction de l’anxiété, gestion des émotions, amélioration de l’attention, du sommeil etc.) ne nécessite que quelques principes simples : porter son attention sur l’instant présent, écouter sa respiration, ses sensations corporelles ou encore laisser passer ses pensées comme elles viennent. Être assis dans un endroit calme, le dos droit et les yeux fermés, aide également à se mettre en condition. Pourtant, ce n’est pas si simple. Faire le vide sans se focaliser sur une pensée qui nous préoccupe, se concentrer sur sa respiration et rester immobile dans le silence (le tout sans s’endormir !) n’est pas donné à tout le monde, surtout lorsque l’on démarre. Europe 1 vous donne quelques pistes pour vous lancer.

Avant de démarrer, de quoi parle-t-on ?

Il existe plusieurs formes de méditation. Nous ne parlons ici que de la méditation dite de "pleine conscience", qui consiste à ouvrir sa conscience pour y laisser passer ses pensées sans se focaliser dessus. Une pratique laïque, conseillée aux débutants et regardée de près par la science pour ses vertus.  

1) Quelques ouvrages pour commencer

Ces dernières années, les ouvrages sur la méditation se multiplient et quelques-uns sont largement accessibles au grand public. Le livre-CD Méditer jour après jour, de Christophe André, propose 25 leçons à lire (et 12 à écouter) visant à vous présenter les bases (apprendre à respirer par exemple) pour évoluer ensuite vers des exercices plus évolués.

Le Que sais-je sur la méditation, du philosophe Fabrice Midal, vous présentera les origines de la pratique, et son livre-audio (co-signé avec Clément Cornet) Habiter mon corps, guide de la méditation vous initiera aussi à quelques bases et postures pour débuter.

Dans un autre registre, Connectez-vous à vous-même, de Chade-Meng Tan, un ingénieur embauché par Google pour améliorer le bien-être des salariés, vous initiera avec humour à la méditation, en vous donnant des conseils pour bénéficier pleinement des effets de la pratique dans votre vie personnelle mais aussi professionnelle.

2) Télécharger… pour mieux déconnecter !

Le smartphone n’est, de manière générale, pas le meilleur outil pour se recentrer sur soi-même et lâcher prise. Pourtant, même votre téléphone peut se laisser toucher par la sérénité. Plusieurs applications permettent en effet d’accompagner vos premiers pas dans la méditation.

L’application Méditations de Psychologie magazine offre des leçons simples, complètes, et de qualité, animées par le psychiatre Christophe André, l’un des grands spécialistes de l’initiation à la méditation en France. Vous y trouverez des séances, des conseils, des quiz et des exercices très variés.

Conviviale et ludique, l’application Petit BamBou est peut-être la plus "grand public". Créée par Dominique Steiler, responsable de la chaire "Mindfulness, bien-être au travail et paix économique" à l’Ecole de management de Grenoble, l’application offre huit séances audio gratuites (puis 4,99 euros par mois pour 60 séances), de courtes histoires destinées à vous faire progresser dans la pratique.

L’application Zenfie, du psychologue Jean Doridot, est aussi très bien faîte, avec un petit plus puisqu'elle s'adresse aussi aux enfants. 

Enfin, l’application Pleine conscience contient sept catégories d’exercices (de 3 à 30 minutes) directement inspirés du programme du biologiste et médecin américain Jon Kabat-Zinn, pionnier de la pleine conscience. Elle propose, outre la solidité de ses références, une fonction de rappel et un catalogue d’ouvrages pour aller plus loin.

3) Faîtes vous accompagner par quelqu’un

"Pour les tout débutants, il est d’abord recommandé de s’exercer avec des ouvrages ou une application. Lorsque vous commencez à vous familiariser avec les exercices de base, vous pouvez poursuivre par un stage d’initiation", explique à Europe 1 Christophe André.

Difficile, toutefois, de s’y retrouver dans la longue liste des stages et des différentes écoles proposées en France. On vous recommande d’aller faire un tour sur le site de l’association pour le développement de la mindfulness. Très rigoureuse dans ses critères de sélection, l’association relaye sur son site un agenda de différents stages d’initiation à la méthode MBSR (mindfulness-based stress reduction), inspirée de l’Américain Jon Kabat-Zinn, cité plus haut. Pour un stage de huit semaines, les prix (raisonnables) oscillent entre 250 et 500 euros.

Les trois choses à retenir 

1) Europe 1 vous suggère de commencer par un livre, de Christophe André par exemple

2) Une application, type "Petit bambou", vous aidera à poursuivre votre apprentissage

3) Une fois que vous avez des bases, vous pouvez regarder l'agenda des stages sur l’association pour le développement de la mindfulness