Pour aider les jeunes et les fidéliser, l'Occitanie leur propose la gratuité des TER

  • A
  • A
Occitanie, train, TER 1:32
La région Occitanie veut donner un coup de pouce aux jeunes pour alléger le coût des transports. © ERIC CABANIS / AFP
Partagez sur :
La région Occitanie lance une opération destinée au 18-26 ans pour leur permettre d’accéder gratuitement aux trains. Pour les plus jeunes qui subissent la crise sanitaire et ses conséquences économiques, le coût des trajets devrait s’en trouver allégé.

La région Occitanie souhaite donner un coup de pouce aux 18-26 ans tout en permettant au train d’entrer dans leurs habitudes de déplacements. Avec le lancement d’une application dédiée, les plus jeunes vont progressivement pouvoir prendre le TER sans payer de leur poche. "L’objectif, c’est d’inciter à utiliser le transport en commun, à passer de Blablacar aux transports en commun", explique au micro d’Europe 1 le vice-président de la région en charge des Transports, Jean-Luc Gibelin.

Très concrètement, les cinq premiers allers-retours du mois auront un prix réduit de 50%. Ensuite, les trajets seront gratuits. De plus, au-delà de 15 allers-retours par mois, les jeunes voyageurs n’auront pas non plus à payer les premiers trajets du mois suivant. "Celui qui utilise [le train souvent] est récompensé : parce qu’il va l’utiliser, cela va finir par devenir gratuit pour lui", détaille Jean-Luc Gibelin. Il insiste pourtant : il ne s’agit pas de favoriser "l’open bar", mais de créer un parcours vers la gratuité pour fidéliser les jeunes.

Ouvert à tous les 18-26 ans dès septembre

La région a favorisé cette tranche d’âge compte tenu de son besoin de mobilité et de sa précarisation avec les effets de la crise sanitaire et économique. "[Nous ciblons] en particulier ceux qui passent une période plus compliquée. Certains ont dit qu’avoir 20 ans en 2020 était compliqué, on propose quelque chose qui est utile", conclut l’élu.

Dans un premier temps, 2.000 jeunes vont bénéficier de cette offre dès le mois d’avril. Ensuite, ce tarif sera ouvert à tous les 18-26 ans d’ici à la rentrée de septembre. Le coût est estimé à 1,5 million d’euros pour la région Occitanie.

Europe 1
Par Benjamin Peter, édité par Antoine Cuny-Le Callet