Covid-19 : Frédérique Vidal annonce le gel des droits d'inscription à l'université

, modifié à
  • A
  • A
Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, était l'invitée d'Europe 1 mercredi matin. 2:32
Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, était l'invitée d'Europe 1 mercredi matin. © Europe 1
Partagez sur :
Pour soutenir les étudiants faisant face à des difficultés financières du fait de la crise sanitaire, la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a annoncé mercredi sur Europe 1 le gel des droits d'inscription à l'université à la rentrée 2021, pour la deuxième année consécutive. 
INTERVIEW

La crise sanitaire du Covid-19 a fragilisé de nombreux étudiants, tant sur le plan psychologique que financier. Sans petit boulot, ils sont nombreux à affronter des fins de mois difficiles. Pour les soutenir, la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a annoncé mercredi matin sur Europe 1 le gel des droits d'inscription à l'université à la rentrée 2021, pour la deuxième année consécutive. "Nous voulons donner le plus de visibilité possible aux étudiants", assure la ministre. 

Autre mesure annoncée par Frédérique Vidal : le gel des loyers en résidence Crous. Comme les droits d'inscription, ils sont habituellement indexés sur l'inflation mais resteront inchangés à la rentrée par rapport à 2019 et 2020. "Nous ne sommes pas encore certains que cet été sera normal pour les emplois étudiants", explique Frédérique Vidal. 

"J'ai bon espoir d'augmenter la jauge" dans les facs

La ministre a par ailleurs rappelé d'autres mesures de soutien annoncées au long de l'année et toujours en application, comme la revalorisation des bourses sur critères sociaux et les aides financières du Crous pouvant être demandées par l'ensemble des étudiants. "Beaucoup de gens pensent que le Crous est réservé aux boursiers. Ce n'est pas le cas", souligne Frédérique Vidal. 

La plupart des étudiants souffrent de plus d'un isolement dû aux cours à distance. Le retour à l'université a été amorcé en février, mais reste très progressif. "J'ai bon espoir d'augmenter la jauge", promet toutefois Frédérique Vidal, qui ajoute : "Je prépare avec l'ensemble des établissements un plan pour permettre à tous les étudiants de retrouver leurs profs."

Europe 1
Par Laetitia Drevet